Chevelle.fr Chevelle.fr
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Articles

Fermer Achat Coup de Coeur

Fermer Anecdotes

Fermer Découverte des Autos US

Fermer Evolution Moteur 383ci

Fermer Infos sur les Chevelles

Fermer L'univers des Quads

Fermer Les Anciens Avions US

Fermer Les Autos Des Copains

Fermer Meetings et photos

Fermer Phases de restauration

Fermer Place aux Jeunes

Fermer Renaissance Muscle cars

Fermer Sequence photo détente

Fermer Technique automobile

Fermer Vidéos Runs & Meetings

Nouveautés du site
Bonjour à tous

Déjà 109 albums d'américaines dans le"Trombinoscope Us Cars".

Cliquez sur la marque d'automobile que vous souhaitez visiter

eeil y en a pour tous les genres !!!

Ma Boutique en ligne2vo 383
  1. Phase Resto: Remontage Capot, Insignes, baguettes...
  2. Historique des EL Caminos
  3. VIDEOS: Runs à Trappes et Nancy 96 + Dreux 99
  4. Redémarrage Moteur et Rodage A.A.C
  5. Installation Moteur Phase 1&2
  6. Sortie TH350 + Décapage Berceau
  7. Meeting US à Lisle Adam 15/05/2011
  8. Savoir lire les Infos d'un Pneu
  9. Identifier Un Moteur Complet SBC
  10. Phase Resto: Remontage après Peinture
  11. Phase Resto: Peinture de la Chevelle
  12. Achat coup de coeur: Quad KYMCO 500 MXU
  13. Technique auto: Changer Pipe Admin SBC
  14. Evo 383: Restoration du Compresseur B&M 144
  15. Evo 383: Installation Admission
  16. Remplacement joints soupape
  17. Evo 383: Installation Culasses
  18. Pontiac 1er Tours de roues
  19. Pontiac 1er Démarrage Moteur
  20. Dernières finitions mécanique
  21. Electricité et Finitions moteur Pontiac ALAIN
  22. Installation Moteur / Boite Pontiac ALAIN
  23. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 4
  24. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 3
  25. Anciens Avions US le F4-U "Corsair"
  26. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 2
  27. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 1
  28. Art et Déco à la sauce Américaine MUSCLECAR
  29. Resto Baie de pare brise
  30. Evo 383 Installation Distribution
  31. Evo 383 Assemblage bas moteur
  32. Nettoyage + Peinture Block Firebird
  33. Achat des pièces neuves Pontiac
  34. Evo 383 Installation Vilo/Paliers/Flesplate
  35. Démontage du 400ci de la PONTIAC à Alain
  36. Achat 1er US pour Alain (mon beau père)
  37. 1er ACHAT d'une ricaine
  38. Machine à vapeur et Muscles car
Trombinoscope US Cars
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
1 Abonné
Calendrier
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...


Remontage du pont, des échappements, du réservoir, installation des canalisations neuves pour l'essence et l'huile de boite, et fixations de toutes les durites au chassîs

(Mois de Mars et début avril 2009)



C'est avec un grand plaisir et une agréable sensation que je vous souhaite comme toujours la bienvenue pour la lecture de ce nouvel article de restauration de ma Chevelle...En effet voila pas mal de temps que je n'avais pas mis en ligne l'évolution en image de cette remise en route de Betty et pour cause...j'ai effectué un boulot important sur mon auto depuis quelques semaines en remontant de nombreuses pièces mais aussi surtout en m'attachant à terminer les finitions concernant plusieurs points impératifs comme la fixation et mise en place des canalisations neuves d'essence, la fixation des durites de freins, le passage et la fixation des canalisations d'huile de boite, et la fixation du SHIFTER...oui oui OUI...vous avez bien lu...ça y est...techniquement les vitesses passent ! ARGGGG ca démange sévère le poignée maintenant...Fast and FURIOUS...vous connaissez ??? la version 4 qui est sortie le 8 avril, et bien c'était en avant première dans MON GARAGE !!! Voila donc pourquoi je vous parle d'une agréable sensation en vous exposant cette article car je vois effectivement le moment que j'attends depuis si longtemps se rapprocher à grand pas, ce jour tellement mérité où ma chevelle va enfin pouvoir à nouveau faire ses premiers tours de roues !

 

Vous verrez ici que j'ai encore un peu d'électricité à terminer...pas de problème c'est prévu !

 

La poignée d'origine était en bakélite noire...BEURK....vous vous doutez bien que pour une street machine qui se respecte...hors de question de laisser cela..aussi voila la version en aluminium lourd et peint en rouge pour l'inscription...une très belle pièce comme je les aime et qui va bien dans l'esprit de l'auto !

Su cette photo, la fixation des caches n'est pas encore faite et un autre cache en plastic chromé doit prendre place au dessus !

 

Oui OUi je sais, je n'ai pas encore installé les "électric cutouts", (vannes d'échappements)...patience...

Sinon voila donc le passage du  câble de shiffter, pas si facile à mettre en place d'ailleurs !


Bon allez FAST and FURIOUS 4 c'est bien  mais...Vin Diesel attendra...revenons à nos moutons...heu...nos chevaux...Heu...bon ok à ma Chevelle....

Avant le montage du pont, il me fallait remettre en place la double ligne d'échappement ce qui fut loin d'être une formalité car celle ci au complet était dans un premier temps quand même assez lourd et dans un deuxième temps il était nécessaire de bien la repositionner sachant que le pont, les suspensions, l'arbre de transmission, les bras arrière fixés au pont ...enfin bref...tout passe absolument au chausse pieds, c'est impressionnant; j'ai donc mis plus de 3 heures pour réussir tout seul à réinstaller correctement cette double ligne, mais c'est vrai qu'elle en jette pas mal, vue du dessous, une fois mise en place !

 

Regardez bien en haut de la photo et vous remarquerez que c'est l'emplacement de la vis permettant de fixer le silentbloc qui sépare la caisse du châssis et que celui ci est éventré par la rouille aussi il faudra que je le refasse

(j'ai eu droit à la même chose du côté droit !)

 

L'article précédent vous montrait donc la restauration du pont de transmission joliment posé sur une planche en bois avec 2 tréteaux...chouette...je suis d'accord...mais voila toutes les bonnes choses ont une fin aussi après avoir bien frimé avec mes photos sur lesquelles j'avais pris soins de lustrer avant, le cache du nez de pont fait en aluminium pour vous faire saliver, il m'a fallu redescendre sur Terre afin d'envisager de passer à l'étape suivante...c'est à dire le remontage du pont...Mais bien sur...engagez vous qu'ils disaient à l'armée...je radine donc ma fraise et mes p'tit Muscles en me disant fièrement...allez...HOP..un coup de rein, 2 ou 3 efforts, et v'la le réconfort avec un magnifique pont remis en place sous l'auto, les doigts dans le nez...

 

Vous avez remarqué l'atère ??? Modèle spécialement concu pour les championnats du monde d'haltérophilie !

J'vous l'donne dans le Mille Émile...j'essaie de soulever l'ensemble avec les roues montées ??? NADA ...KETCHI...l'ensemble ne bouge pas d'un Yota ! Effectivement, je me rend rapidement compte que le pont avec mes roues tailles XXL pèse un poids de dingue, environs 160 kgs, et qu'il va falloir réfléchir à une autre méthode !
Je décide dans un premier temps de ne pas démonter les roues pour faire basculer tout l'ensemble au sol sans risquer de cogner ou d'endommager le pont en lui même et je me lance: je commence à pencher l'ensemble vers le bord, vers moi...et BANG..voila que la planche se lève presque à la verticale, (je manque d'ailleurs de la prendre en pleine poire), les tréteaux s'éjectent vers le sol et tout l'ensemble fait un bond d'un coup pour arriver à Terre ! OUF...je regarde partout...mes jambes sont encore intacte, le pont n'a rien puisque les pneus ont amorties la descente et mon Voyager à échapper de peu à voir son feux arrière droit explosé..!

Ok, super, je me dis ensuite que je vais pouvoir pousser tout l'ensemble, avec des petites manœuvres pour l'emmener sur roues directement sous l'auto...l'haltérophile que je suis reprend espoir et s'attaque une nouvelle fois à cet objet hétéroclite venu d'ailleurs pour me pourrir la vie et surtout le dos !!! Je tire comme un diable mais RIEN n'y fait, mon train arrière ne bouge pas d'un millimètre et le train arrière de ma chevelle encore MOINS !
Colère, fatigue, rage, grognements, Noms d'oiseaux...TOUT Y PASSE mais rien à faire, c'est trop lourd...Dommage car l'idée de le faire rouler jusqu'à l'auto n'était pas si mauvaise, seulement il aurait fallu avoir un atelier ou un garage plus large afin de pouvoir pivoter le train roulant complet car le déplacer dans le sens perpendiculaires aux roues avec des pneus de 275 neufs, agrippés au sol constitué de béton non lisse s'avérait être une mission impossible !

C'est donc mon beau père qui va encore une fois me dépanner avec le prêt de 2 plateaux à roulettes, métallique et très bas, supportant chacun plus de 500 kgs ! Génial, avec ces derniers, je vais donc placer les 2 extrémités du pont sur ces plateaux, après avoir démonté les roues (car sinon elles venaient butter contre les échappements !), et réussir avec une simplicité surprenante à mettre en place le pont sous l'auto !


Mon p'tit amour de STEVEN Fait la pause après avoir bien aidé son père à "la bricole" comme il le dit !

Pour lui...nous sommes des "REPAREURS"...il est terrible mon p'tit gars !

 

Il s'en suit le remontage des roues arrières afin de sur élever l'ensemble, (pour atteindre plus facilement les fixations des bras arrières), des suspensions, des barres de traction arrières, de la durite souple de freins arrière, tout ceci à l'aide de crics et de bastings petit à petit, en prenant toujours soin de ne rien abîmer, (la partie la plus difficile à très certainement été le remontage des vis supérieurs des suspension arrière, car l'endroit est inaccessible, plus de 2  heures pour 4 vis/boulons...une opération finement menée, les bras en l'air et la tête tordue entre le nez de pont et les échappement ...a s'en bouffer LES NOIX !!!);.

 

Décapage et peinture des suspensions "neuves" mais achetées une bouchée de cerise sur ebay moteur car elles étaient abimée au niveau de la peinture..un bon plan qui nécessitait juste de passer un peu de temps !

 

Ainsi me voila à regarder le pont à nouveau fixé à l'auto, prêt à passer au remontage du réservoir, lorsque quelque chose m'interpelle :

C'est clair...il y a comme un schmilblick sur cette photo !

Je regarde les câbles de frein à main et là je fais un bond ! Je vous préviens vous avez le droit de vous foutre de moi MAIS JUSTE 5 MINUTES !!!! Devinez...les câbles était orientés vers l'arrière de l'auto, à  l'envers pour faire court; j'étais écœuré ..en fait lors du remontage des flasques gauche et droite du pont, sur lesquelles tout le mécanisme de frein s'attache, j'ai inversé les deux pièces en question et les trous de sortie des câbles se sont retrouvés vers l'arrière, une erreur très simple à faire mais bien contraignante car cela m'impliquait à re-démonter le cache de nez de pont arrière, libérant l'axe qui permet de sortir ensuite les arbres de roues, démontage des freins, des flasques, inversion de ces dernières, dégradation de toute la peinture du corps de pont, de la visserie mais aussi du joint de cache en alu au passage...enfin bref...un boulot de dingue qui ne me faisait absolument pas plaisir ; cela étant, j'avais fait une connerie et il fallait bien y remédier; en fait, la solution est simple, par chance, les flasques de roues sont symétriques et permettent donc de percer le trou par lequel doit sortir le câble de frein, de l'autre côté, (vers l'avant), ce qui permet aussi dans le même temps, de laisser l'autre trou non utilisé, pour par exemple pouvoir dépoussiérer avec une soufflette (à l'origine, en 66 cette possibilité n'existe pas mais est finalement possible avec les modèles des autres années grâce à l'existence d'un trou prévu à cet effet !); j'ai bien évidement du par compte inverser une partie des mécanismes de frein, gauche et droite pour que cela soit correctement installé, mais j'ai donc évité le re-démontage de toutes les autres pièces ce qui était le plus important !

Emplacement correct du câble de frein à main partant vers l'avant grâce au perçage de ce nouveau trou

 

Voici le trou en question, entourée en vert !

 

J'ai ensuite remonté le réservoir avec la mise en place de lanières en caoutchouc provenant d'un tapis de sol pour auto, fixées à la néoprène, car à l'origine il y avait bien sur une protection qui évitait le contact direct de tôle à tôle entre le réservoir, le coffre et les ceintures métallique de fixation de ce dernier !

 

NON...vous vous trompez encore...ce qui est en bas de cette photo ce n'est pas le cache de nez de pont en alu mais tout simplement un "MIROIR à GONZESSE pour qu'elles puissent se regarder briller lorsqu'elles arrivent derrière BETTY et surtout pour qu'elle ne lui défonce pas "l'arrière train"...héhéhé...malin le MEC...comment cela Misogyne ??? TOUT FAUX J'adore les femmes bande de mauvaises langues !


Parmi toutes les choses que j'ai remontées, j'ai aussi passé pas mal de temps à déplacer et re-fixer les canalisations d'huile de boite, constituées aux 2/3 de tube métallique rigide et d'un bon tiers de durite en caoutchouc souple reliant le côté radiateur de refroidissement !

 

En effet, j'avais eu la mauvaise idée de fixer ces canalisations le long de la barre stabilisatrice avant, jusqu'au jour ou un ami bienveillant, heureux propriétaire d'une magnifique camaro rs 327 de 1968 orange, à bandes blanche, me dit... »Mais, mon cher Fabrice, sais tu qu'une barre stabilisatrice, çà bouge énormément en roulant et que tes tuyaux risque très rapidement de se casser à cause des torsions ??? Heu non Jean Michel...heu ba oui Jean-Mi...t'as raison...j'ai vraiment fait le « Jacky sans cervelle » sur ce coup là..heu Merci mon Bon Jean Michel....on appelle cela l'expérience les copains...et cela ne s'achète pas chez l'épicier du coin...


 

Passage des tuyaux neufs d'huile de boîte automatique...UN ENFER à PASSER !


Effectivement je n'avais absolument pas pensé au fait que cette barre puisse occasionner des mouvements importants au point de faire céder ces tuyaux et j'ai donc du me résigner à complètement revoir leur passage et leur fixation, en décidant de les installer le tout principalement le long de la traverse avant, (ma chevelle étant équipée d'un radiateur de refroidissement servant uniquement à refroidir l'eau, de type racing en aluminium fait sur mesure au T.I.G, complété par une radiateur additionnel comportant 2 circuits distincts pour refroidir l'huile moteur et l'huile de boite automatique, ce qui occasionne le passage de nombreux tuyaux !).

Impressionnant tous ces tuyaux, n'est-ce pas ? Mais lorsqu'il faut les ranger et bien les faire passer partout...c'est moins drôle !

 

OUI OUI...vous avez bien vu...c'est un néon vert...c'est mon côté "Jacky" qui ressort...et il y en aura un autre à l'arrière...et TOC à ceux à qui ça ne plait pas Hé Hé Hé !

 

Comme d'abitude, mon Loulou est dans tous les coups fumants, du moment que l'on peut se salir en bricolant une bonne vieille Chevrolet...et NON NON je vous promet que je ne le force absolument pas, cela vient de lui même et ca promet !!

Manquerait plus qu'on me prenne pour un tortionnaire d'enfants...NON MAIS ???? LOL

 


J'ai ensuite profité de l'occasion pour fixer ensuite correctement les canalisations d'essence et de frein et mine de rien je peux vous assurer que ces conneries prennent un temps insensé et les heures défilent sous l'auto !

Fixation achetées chez Summit Racing et vis en inox made in "Boulot à beau PAPA"...marriez vous qu'ils disaient dans l'annonce !!!

 

Un merdier pour passer la durite d'essence et la fixer à ces endroits là...courbature...courbature... quand tu nous tiens ...!


Je n'allais bien sur pas m'arrêter en si bon chemin car si une auto qui démarre et qui freine ce n'est déjà pas si mal...il faut tout de même qu'elle puisse avancer mais aussi le faire dans de bonnes conditions aussi j'avais juste oublié deux tout petits détails...

1) Empêcher la mise en route du moteur lorsque le shiffter est en prise, (ailleurs que sur N ou P), aussi, après avoir fouillé un peu dans le fond de son carton d'emballage, Miracle ==> 2 contacteurs étaient livrés avec le shiffter pour mettre en place cette fonction de sécurité mais aussi pour allumer les feux de recul lorsque celui-ci est en position « R » (la marche arrière).



2) La remise en place de l'arbre de transmission qui bien évidement reçoit une peinture neuve ainsi que des croisillons neufs de type renforcés car forcément, il na va pas être la pour épater la galerie mais il va devoir encaisser la puissance que ce moteur devrait fournir, estimée environs à 370 cvs, (patience, un passage au banc pour l'auto sera prévu après avoir rodé et fiabilisé l'ensemble...j'ai hâte !).

Vous avez vu le mec ??? Prêt à combattre dans l'arène !!!

 

Les anciens croisillons qui seront de toutes façon remplacés par les neufs renforcés...mais au moment du démontage, j'étais bluffé par le fait qu'il y ait quand même pas moins de 32 petites aiguilles (rouleaux), dans chaque cavité !

(le jour ou vous démontez ce genre de truc, méfiance les gars car on peu rapidement en perdre un !)

Ca jette l'arbre de transmission en orange..n'est-ce pas ? allez AVOUEZ...je le sais que vous serez tous couchés sous l'auto dans les meetings pour regarder tout cela...voila pourquoi j'ai mis un peu de couleur...et si j'en entends critiquer...JE LE PEINT EN ROSE BONBON....LOL


Il me reste donc à régler ces différents points :

  • Fixer correctement la pompe à essence électrique et passer son câble d'alimentation à l'intérieur de l'habitacle.

  • Installer et fixer proprement à l'arrière les tuyaux neuf ainsi que la valve de gonflage des suspensions arrière (qui peuvent recevoir envions 5 bars de pression !).

  • Faire une vidange moteur pour lui mettre de l'huile neuve, (ce moteur, complètement refait à tourné environs 4 heures, en plusieurs fois, avec bien entendu une huile neuve mais je pense qu c'est préférable avant l'essai routier d'en changer).

  • Terminer un peu d'électricité sous le tableau de bord pour faire clean.

  • Installer les 2 dossier avant, (4 rondelles et 2 clips), avec les butées prévues entres la banquette et les dossiers.

  • Mettre en pression le circuit de frein au complet car pour l'instant il est bien sur vide !

  • Mettre de l'huile dans le nez de pont de transmission mais aussi re-vérifier le niveau d'huile du compresseur, cela paraît « con » mais tête en l'air comme je suis, je n'ai pas intérêt à oublier ces choses là !

  • Remonter le pare choc avant et régler différentes choses que j'oublie très certainement pour l'instant comme par exemple METTRE de L'ESSENCE dans le réservoir...ça peu aider une peu...LOL !

  • MAIS LE PLUS Important c'est avant de rouler, passer 1 bonne heure en dessous de l'auto pour vérifier la moindre vis, le moindre boulon pour être sur de n'avoir rien oublié de serrer car après avoir refait au complet une auto en mettant ses paluches partout dedans, c'est une étape incontournable par laquelle il faut passer à moins d'être soit taré ..soit UN DIEU !


Dans ce résumé, je ne tiens pas compte de la peinture complète qui aura par la suite besoin d'être entièrement refaite mais cela attendra la disponibilité des finances et aussi que je profite un peu de l'auto !


Je suis finalement assez satisfait de vous présenter tout cela car ça me permet de faire un petit listing mais surtout de prendre conscience de tout ce qu'il me reste à faire avant de pouvoir espérer sortir ma Betty qui commence à désespérer de revoir un jour le soleil...vivement les séances de bronzette sur l'asphalte brûlante...n'est-ce pas Miss Betty BOOP ????


Une photo de l'ensemble Frein comprenant le Line lock, (que je dois encore connecter), et le répartiteur avant/arrière complété du Proportionning valve (réglage manuel)


Cette photo vous montre la canalisation neuve d'essence relié avec raccord type aviation (serrage avec une olive)

 

Sur cette photo je voulais vous montrer la hauteur de caisse par rapport aux roues que j'ai réussi à obtenir grâce qux cales arrière sachant qu'ici les suspensions arrière ne sont pas gonflées (7 cms de plus possible !)

 

Le chausse pied que je vous DIT !!!! LOL




Date de création : 11/04/2009 @ 03:28
Dernière modification : 21/05/2009 @ 12:51
Catégorie : Phases de restauration
Page lue 10205 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 


Réaction n°1 

par JeanPhilippe le 04/10/2013 @ 21:38

Bonjour,

Je possède une Pontiac Firebird de 1972, j'ai un petit souci sur le pont. Je n'arrive pas à remettre les deux pignons dans la noix. Dans ton article tu dis qu'il ne faut pas enlever la clavette car les deux pignons sont dur à remettre. Visiblement tu as eu le problème j'aimerai savoir comment les remettre.

Merci

Jean-Philippe

Bonjour Jean philippe, sincèrement cela fait pas mal de temps que j'ai réalisé cette opération et je ne me souviens pas vraiment comment j'ai réussi à remettre en place l'ensemble ! Effectivement je me souviens qu'une fois l'axe défait, ces pignons pouvaient tomber, maintenant je ne me rappelle pas avoir eu de grosses difficultés pour les remonter...bon courage quand même (Fabrice)
 
Recherche




Google 1
Annonces Googles 3
Google 2
Extra Free Box 0

Sondage
Quelle voiture américaine Sportive préférez vous ? (Votez 1 seule fois Merci d'avance)
 
Chevelle
Mustang
Camaro
Transam/Firebird
Nova
Corvette
Baracuda
Challenger
Charger
Gto
Résultats
Chevelle 66 2 portes ss
Meilleurcafe.Com

logo_cafe_160x120.jpg

Bataille Navale

L'amiral Micro, à la tête de sa terrible flotte, vous défie de venir le combattre. Relèverez-vous le défi?

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^