Chevelle.fr Chevelle.fr
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Articles

Fermer Achat Coup de Coeur

Fermer Anecdotes

Fermer Découverte des Autos US

Fermer Evolution Moteur 383ci

Fermer Infos sur les Chevelles

Fermer L'univers des Quads

Fermer Les Anciens Avions US

Fermer Les Autos Des Copains

Fermer Meetings et photos

Fermer Phases de restauration

Fermer Place aux Jeunes

Fermer Renaissance Muscle cars

Fermer Sequence photo détente

Fermer Technique automobile

Fermer Vidéos Runs & Meetings

Nouveautés du site
Bonjour à tous

Déjà 109 albums d'américaines dans le"Trombinoscope Us Cars".

Cliquez sur la marque d'automobile que vous souhaitez visiter

eeil y en a pour tous les genres !!!

Ma Boutique en ligne2vo 383
  1. Phase Resto: Remontage Capot, Insignes, baguettes...
  2. Historique des EL Caminos
  3. VIDEOS: Runs à Trappes et Nancy 96 + Dreux 99
  4. Redémarrage Moteur et Rodage A.A.C
  5. Installation Moteur Phase 1&2
  6. Sortie TH350 + Décapage Berceau
  7. Meeting US à Lisle Adam 15/05/2011
  8. Savoir lire les Infos d'un Pneu
  9. Identifier Un Moteur Complet SBC
  10. Phase Resto: Remontage après Peinture
  11. Phase Resto: Peinture de la Chevelle
  12. Achat coup de coeur: Quad KYMCO 500 MXU
  13. Technique auto: Changer Pipe Admin SBC
  14. Evo 383: Restoration du Compresseur B&M 144
  15. Evo 383: Installation Admission
  16. Remplacement joints soupape
  17. Evo 383: Installation Culasses
  18. Pontiac 1er Tours de roues
  19. Pontiac 1er Démarrage Moteur
  20. Dernières finitions mécanique
  21. Electricité et Finitions moteur Pontiac ALAIN
  22. Installation Moteur / Boite Pontiac ALAIN
  23. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 4
  24. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 3
  25. Anciens Avions US le F4-U "Corsair"
  26. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 2
  27. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 1
  28. Art et Déco à la sauce Américaine MUSCLECAR
  29. Resto Baie de pare brise
  30. Evo 383 Installation Distribution
  31. Evo 383 Assemblage bas moteur
  32. Nettoyage + Peinture Block Firebird
  33. Achat des pièces neuves Pontiac
  34. Evo 383 Installation Vilo/Paliers/Flesplate
  35. Démontage du 400ci de la PONTIAC à Alain
  36. Achat 1er US pour Alain (mon beau père)
  37. 1er ACHAT d'une ricaine
  38. Machine à vapeur et Muscles car
Trombinoscope US Cars
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
1 Abonné
Calendrier
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...


Evolution Moteur 383ci
8) Restauration du Compresseur B&M 144


*** Le 05 Aout 2010 ***



(POUR LIRE LA SUITE CLIQUEZ SUR LES NUMEROS DE PAGES) :


Bonjour à tous cette fois ci changement de décors...nous reprenons les hostilités sur la chevelle...non pas qu'il ne reste rien à faire sur la pontiac du beau père, mais tout simplement car j'en ai ENVIE....ca fait d'ailleurs un moment que cela me chatouille de reprendre ce chantier sur lequel il reste pas mal de boulot à faire et d'étapes à franchir...

Aujourd'hui, c'est au tour du compresseur de se refaire une beauté...et croyez moi ...il en avait réellement besoin l'animal car ce dernier laissait aussi bien passer la graisse située à l'arrière du corps du blower pour lubrifier les cages à aiguilles des 2 axes de lobe, mais aussi l'huile située devant le compresseur qui lubrifie cette fois ci les 2 pignons frontaux entrainant les lobes....ce qui devait en plus générer des pertes de pression entrainant une diminution du rendement importante voir même carrément une inefficacité partiel du blower vis à vis de son boost effectif !

Et voila la bête; coiffé du 800 cfm  qu'il va falloir déposer, l'ensemble semble à première vue propre mais qu'allons nous découvrir à l'intérieur ? Mystère et patience les gars !





Décidément, le moteur que j'avais monté n'était pas prêt de fournir des chevaux aux roues arrières...un rapport volumétrique inadéquate (8,3:1) au blower B&M 144, un Arbre à came à chier incompatible au fonctionnement d'un blower, une avance certainement mal calée et pour finir UN COMPRESSEUR BIEN FATIGUE....pas étonnant que les hps ne sortaient pas pour remuer les fesses de cette chevelle !!! MAIS LES CHOSES VONT CHANGER..en tous cas j'y ai mis du coeur à l'ouvrage pour réussir ce pari fou des 400 hps au banc d'essai !!!

Refaire un compresseur n'est pas très difficile, en tous cas en ce qui concerne le mien puisque c'est un peu l'entrée de gamme des blowers américain compte tenue de sa petite taille, cependant, contrairement à ce que l'on pourrait penser, même si ce n'est pas aussi complexe à refaire qu'une boite de vitesse par exemple, il faut savoir que j'ai du utiliser pas mal d'outillage et encore, j'ai du improviser vis à vis des cages à aiguilles qui ne sont absolument pas accessible d'un côté et qui aurait nécessité l'usage d'un extracteur à inertie assez spécifique...que je n'avais pas bien entendu
!!! en tous cas, j'ai utilisé un arrache roulement pour les 2 pignons, une presse pour sortir les 2 lobes complet avec leur axes bloqués dans les roulement, et tout un tas de douille pour remettre correctement les différentes pièces, roulements et joints spy...bref on s'amuse pas mal...comme d'habitude vous me direz ...lol !!


Vue sur l'arrière du compresseur qui vous montre les 2 petits embouts de graissage des cages à aiguilles, éffectués à l'aide d'une pompe à graisse, mais comme vous pouvez le voir, il n'y a aucun accès pour pousser ces fameuses pièces afin de les changer par des neuves !




La partie remontage n'est d'ailleurs pas sans reste puisqu'elle demande quelques ajustements au niveau des joints en téflon situés sur les pales, et leur remplacement nécessite d'ailleurs une astuce qui vaut son pesant d'or pour ne pas les abimer pendant la pose !

Je pense avoir fait du bon boulot, à l'exception du changement des 2 cages à aiguille situées à l'arrière du blower comme je l'expliquais plus haut, et même si j'ai réussi à les changer par des neuves avec la garantie que cela fonctionne parfaitement malgré les surfaces que j'ai légèrement rayées, je ne suis effectivement pas très fier de la manière dont j'ai procédé...en fait j'ai vraiment galéré et faillit occasionner des dommage irréversible à cette pièce essentielle !


Vue sur l'avant du compresseur avec son tendeur



Leur extraction pose en fait un réel problème puisque vous n'avez pas accès à l'arrière de ces pièces, j'ai donc commencé à couper les rebords à plusieurs endroits de la cage, avec un burin, en pensant que je pourrait ensuite la déformer, la pousser au tourne vis et attraper l'ensemble avec une pince étaux....Bah voyons.....!!!!!

Voyant la résistance de cette cage à aiguille, (je parle du corps de la cage puisque les rouleaux avec leur armature sont sortie facilement !), j'ai du me résoudre à utiliser un petite meule sur perceuse pour bouffer le métal par l'intérieur de la cage jusqu'à ce qu'elle se coupe dans sa longueur...il m'a fallu bien sur terminer de la couper tout au fond avec le burin...bien conscient du risque que je prenais mais une fois lancé...il ma fallait aller jusqu'au bout et ne pas pleurer sur mon sort !!!

Je suis quand même pas mal outillé et je n'ai pas à me plaindre de ce côté la, malgré tout, il me faudra tôt ou tard, songer à m'équiper d'une série d'extracteur à inertie de différentes tailles, (on appèle aussi cela "à choc"), afin de ne plus abimer à l'avenir les pièces difficiles d'accès...mais pour cette fois, comme je l'ai souvent dit, j'ai fait le choix de tout montrer de cette restauration, que ce soit aussi bien lorsque le travail est réalisé avec minutie et propreté, ou que ce soit lorsque j'ai Merdé...le but étant atteint c'est vrai, le résultat étant obtenu c'est  clair...mais en merdant un peu quand même.....C'est DIT !!! 

Voici la restauration dans les détails avec les photos qui suivent pas à pas le boulot réalisé sur ce Blower B&M 144:


Le carburateur est démonté du compresseur


 

 

Démontage de la poulie du nez de compresseur, (attention à ne pas perdre la clavette qui sert de guide sur l'axe)


 

 

C'est maintenant au tour des vis du nez de blower d'être retirées !


 

 

Je retire le joint spy du nez de blower qui laissera apparaitre le roulement à bille situé derrière ce dernier !


 

 

à l'aide d'un maillet (marteau en caoutchouc), tapez légèrement pour décoller si besoin le nez de son joint !






 

Une fois retiré, voici l'axe avec sa rondelle située à l'intérieur du nez de blower, dans le sens indiqué sur la photo, juste derrière le roulement !


 

 

J'enlève le clips situé juste devant le roulement, derrière le joint spy...ce clips sert justement à éviter que le joint spy ne s'enfonce trop loin et viennent par exemple toucher le roulement !


 


 

 

Le roulement s'enlève facilement en tapant à l'intérieur du nez de compresseur avec une longue cale de bois


 

 

Une fois dévissé, je décolle le carter frontale qui laisse apparaitre les 2 pignons qui baignent dans l'huile




 

 

Ces pignons sont repérés, (faites le si ce n'est pas le cas) pour leur alignement par un coup de pointeau, un peu comme une distribution.


 

 

Je démonte les 4 vis du support d'axe situées sur le pignon de droite


 

 

Démontage du carter arrière du compresseur et vue sur les 2 lobes au complet






 

 

Voici les fameuses cages à aiguille visibles après avoir retirés les joints spy


 

 

(j'avais précédemment retirées les vis des 2 pignons, et extrait ces derniers avec un arrache roulement)
Voici le compresseur retourné pour pousser à la presse les 2 axes des lobes qui restent légèrement bloqués en  force dans les 2 gros roulement,
(après avoir retirés les 2 clips ici présentés sur la photo), qui ne sont visible qu'une fois les pignons retirés !



 

 

Steven nous présente ici un des ces 2 lobes maintenant démonté !
Regardez bien mon fils car il a le bout du NEZ TOUT NOIR !!!



 

 

Démontage des 2 roulements ainsi que les 2 joints spy situés à en dessous (à l'intérieur du compresseur !)




 

 

Steven nous montre maintenant le côté extérieur et le côté intérieur du corps du compresseur...toujours prêt à aider "papa" le p'tit mec...
même si sur la première photo il fait un peu la grimace en me disant "vite papa c'est un peu lourd" lol !!!



 

 

Un vrai petit ramoneur !


 

 

pièce nettoyée et séparée du corps du blower prête à recevoir ses pièces neuves !


 

 

1 er roulement posé et clipsé !


 

 

Utilisation du vieux roulement mettre en place le neuf


  

 

Mise en place du clip avec la pince qui va bien !


 

 

Je retourne la pièce, (nous somme du côté lobes, intérieur du corps de blower) et je place les 2 petits clips qui viennent se loger dans les gorges prévue à cet effet pour éviter que les joints spy ne descendre trop loin pendant leur mise en place...assez facile à faire !





 

 

J'utilise une douille de taille idéale pour installer le joint spy neuf


 

 

Voici ces joints spi une fois posés


 



Nous voici maintenant arrivé sur le "sujet sensible", je parles bien sur des cages à aiguilles...
Voici la cage à aiguille complète avant de commencer l'opération délicate du démontage





sur cette photo, j'avais commencé par casser au burin à différents endroits, tout autour de la cage, ici débarrassée auparavant de ces aiguilles, persuadé que j'allais pouvoir à l'aide d'un tournevis plier les bord de cette cage !



 

 

 
Après de longues minutes à galérer et surtout après avoir utilisé un petite fraiseuse au bout d'une perceuse pour bouffer la matière de cette cage afin de la couper dans sa longueur, je réussi à la faire pivoter sur elle même !


 

 

Vue sur l'arrière du compresseur qui vous montre les 2 petits embouts de graissage des cages à aiguilles, éffectués à l'aide d'une pompe à graisse, mais comme vous pouvez le voir, il n'y a aucun accès pour pousser ces fameuses pièces afin de les changer par des neuves !


 

 


 

 

De ce côté là , ce n'est pas trop mal car j'ai finalement peu abimé l'alu de la pièce pendant son démontage, mais cette cage casse et ne se plie que très peu d'où la difficulté de la sortir en l'attrapant par exemple avec une pince !





Ce premier démontage s'est pas trop mal déroulé ce qui va être un peu moins vrai pour le seconnd que je n'ai pas photographié tellement je me suis pris la tête pour le faire mais rien de grave pour la pièce...!

 

 

 


Je passe maintenant à la phase du remplacement de ces cages à aiguilles si difficile  à extraire, à l'aide d'un douille adaptée !






 

 

Vue sur l'arrière du compresseur qui vous montre les 2 petits embouts de graissage des cages à aiguilles, éffectués à l'aide d'une pompe à graisse, mais comme vous pouvez le voir, il n'y a aucun accès pour pousser ces fameuses pièces afin de les changer par des neuves !


 

 

Passons maintenant à la réfection des joints au téflon qui équipent chaque côté des lobes
après un léger décollage au tournevis je tire ensuite avec un pince pour retirer le vieux joint








 

Profitez de cette photo pour observer la forme du vieux joint est finalement aplati et plutôt de forme rectangulaire en comparaison des neuf en forme de demi sphère...
Il est évident que cela risque de forcer et de ne pas passer dans le corps du blower



 

 

Voici le pose du nouveau pour laquelle je me suis vraiment creusé les méninges...
J'essayais tout bêtement au début de le pousser mais rien à faire c'est vraiment trop dur et cela ne rentrait que de 2 cms...
J'ai donc pensé à faire l''inverse et voici comment je procède...
J'écrase les côtés du joint à l'aide d'une pince pour lui permettre de passer l'entrée de son emplacement sur le lobe



 

 
il suffit ensuite de le tirer complètement tout en appuyant fermement sur la gauche (là ou le joint rentre) afin qu'il ne sorte pas de son logement...cette manipulation est importante...vous pourrez ensuite légèrement tapoter sur toute la longueur du joint pour s'assurer de sa position au fond de la fente...un copain à moi me dirait d'ailleurs que c'est toute l'histoire de sa vie...mais bon je m'égare là et puis d'ailleurs, ici nous parlons de caisses us et certainement pas de gonzesses...bien que...allez avouez volontier que l'on aime à joindre l'utile à l'agréable à notre chère passion des ancciennes...le mythe de la pin ups serait il plus présent que jamais dans nos esprits lubrifiés à la 20w50 (J'ai bien dit esprit "Lubrifiés" et non "Lubriques"...bandes d'obs...NON MAIS ???lol !  smile)


 

Je vous le présente sur cette photo une fois passé l'endroit écrasé à la pince et tiré ensuite d'un petit cm


 

 

Les voici donc posé prêt à être coupées, cependant il sera préférable d'attendre quelques heures afin de s'assurer qu'ils ne se rétractent pas légèrement faute d'avoir été étiré pendant leur pose !
à savoir que ma méthode cité juste avant qui consiste à tapoter légèrement avec quelque chose de plat, permettra certainement d'atténuer ce phénomène de rétractation !









 

 

En ce qui me concerne, j'ai coupé un peu plus loin faute de vouloir attendre...(Pas bien ...lol ), et il s'avère qu'ils n'ont pas bougées par la suite, j'ai donc ensuite un peu ajusté ces bords petit à petit !






 



  


Les voici enfin prêt ..tout du moins c'est  ce que je croyais...patience...j'y revient dés que ce sera le moment !!!


 

Voici maintenant une étape qui n'est pas très difficile en soit mais qui, mine de rien, va me demander pas mal de mon temps pour arriver jusqu'au bout...je parle bien sur du polissage des différentes pièces qui composent ce blower..et comprenez bien que dans le mot polissage, je parle plus précisément de lustrage puisque ce blower était déjà à la base un modèle "polished", autrement dit, si ce modèle avait été en alu brut et qu'il soit nécessaire de le polir complètement, j'y aurais passé 2 ou 3 fois plus de temps pour obtenir ce  résultat résultat...mais c'est tout à fait faisable !

concernant d'ailleurs ce boulot de polissage, j'ai bien sur utilisé un kit spécifique comme celui-ci en lien photo, composé de disques en tissu cousu et de pâte de polissage spéciales, tout ceci étant monté sur un moteur électrique rotatif...car si vous souhaitez et voir même ESPEREZ obtenir cette finition réussie avec un chiffon, du belgom alu et beauCOUP d'huile de coude, je vous souhaite bien du bonheur...lol !!!

Ce kit représente un investissement d'environs 200 euros, voir moin en se débrouillant un peu, mais c'est un réel investissement puisque le mien, je m'en sers depuis plus de 10 ans et je n'ai pas usé au 1/3 mes disques et mes pains de pâte !!! (Allez faire un tour sur ce site du côté de la société Mathys car il font des kits tout prêt comprenant même les moteurs rotatifs prévue pour recevoir les fameux disques !)



Voici donc le corps du compresseur






 

 

Steven étudie d'ailleurs très sérieusement cette drôle de pièce que je viens de lui confier, n'hésitant pas au passage, à me poser mille questions...devines !




 

 

 

C'est au tour du cache frontale de passer chez le coupe tif !!!!
 



 

 

Vue arrière (côté corps et lobes)







C'est maintenant au tour du cache frontal de se refaire une beauté !



 

 




Ensuite le nez de compresseur







 

 


Et pour finir le cache arrière qui conserve des cavité assez inaccessible mais ca brille déjà pas mal !














Phase suivante, finalement la plus difficile...LE REMONTAGE de l'ensemble !



Je commence donc par installer le joint neuf en déposant de la pâte à chaque fois.


 

  

 

Sur cette photo, j'ai posé le cache frontal avec les vis pour avoir l'assurance que la pièce située derrière (qui est équipée des 2 gros roulements), se retrouve bien plaquée et écrasée sur son plan de joint avec la pâte mais je n'ai absolument pas fixée ce cache avant qui va bien entendu être ensuite redémonté !



 

 

Une fois serré, voici le résultat en photos ou l'on peut voir la pâte qui à débordée un peu partout...pensez à nettoyer rapidement ce surplus que ce soit à l'intérieur mais aussi à l'extérieur





 

 

Il faudra bien sur retirer ce qui à débordé !





 

 

Après avoir nettoyé ce surplus de pâte à joints, je redémonte le cache frontal et ne laisse que 2 vis pour maintenir les 2 pièces ensembles !


 




J'installe ensuite à la presse, (pas de photo) les 2 lobes dans l'intérieur du corps, presse qui me servira à faire entrer les axes dans les roulements en force !

Ensuite même punition pour les 2 engrenages, sachant qu'il vous faudra respecter scrupuleusement les repères précédemment réalisés sur les pignons pendant le démontage du blower, mais aussi avoir l'assurance du bonne alignement de l'axe et de la clavette vis à vis du pignon car pour moi, la première fois, cela à bougé légèrement et j'ai du retirer à nouveau le pignons avec un extracteur

 



Regardez la photo ci dessou, vous allez comprendre rapidement !






 

 

Les voila enfin installés avec en plus, la pièce posée sur le pignon de droite servant à recevoir l'axe interne au nez de pont





 

 

  Cette pièce reçoit aussi la clavette de l'axe, (visible  sur cette photo ci dessous !

Ne pas oublier de correctement serrer les 2 écrous des pignons sachant que pour celui de droite, il faudra le faire avant de disposer cette pièce qui guide l'axe, elle même fixée à l'aide de 4 vis alen !
La rondelle de la vis semble d'ailleurs servir de centrage pour cette pièce !




  

 


Allez rebelote...je dispose de la pâte sur le joint, précédemment installé sur la face avant de cette pièce, afin de préparer la mise en place définitive du cache avant !





 

Voila je suis désolé mais je n'ai pas photographié la suite, bien que le reste ne soit que du remontage et ne demande finalement rien de spécial, si ce n'est d'être soigneux dans ce que l'on fait...maintenant, j'ai rencontré une difficulté importante concernant la rotation des 2 lobes...

En effet, ces derniers, équipés de joints au téflon neufs, étaient dur à tourner et voir même bloquaient complètement lors du premier essai de rotation juste après le remontage au complet du compresseur; les informations portées à ma connaissance me donnent pour l'instant la valeur de 2/10 èm de mm de jeu nécessaire entre le joint de pale en téflon et la surface interne au corps du blower et les problèmes qui se posent à moi sont les suivants:

1) si je fais cela manuellement, genre avec de la toile de verre, il est fort possible que le résultat soit mauvais avec des endroits trop  creusés et des irrégularités.

2) Pour faire simple il faudrait aussi que je redémonte ce que j'ai fait mais avec la difficulté d'arriver à ajuster ces joints pour avoir l'écartement demandé car si l'ensemble est légèrement démonté, tout n'est plus forcément à sa place et un jeu de 2/10 c'est vraiment précis et petit...donc cette méthode bien que plus facile, me ferait risquer un mauvais ajustement de l'ensemble et une fois les joint trop poncés...c'est fichu il en faut d'autres !

J'ai donc fait le choix d'essayer dans un premier temps de faire tourner d'une manière ou d'une autre ce blower, sur l'établie, (avec une perçeuse par exemple), en lubrifiant légèrement les joints au teflon de mannière à ce que ce soit la vitesse de rotation qui fasse le premier ajustement de ce jeu avec un résultat droit et rectiligne, ce que j'aurais bien du mal à obtenir à la main

Une fois cette opération effectuée, il ne me restera qu'à vérifier les jeux à l'aide d'un jeu de cale, et si besoin très légèrement ajuster ce dernier en ponçant délicatement ! Bref qui vivra verra car je n'ai jamais fait cela avant et je décide de prendre un chemin par lequel personne n'est passé autours de moi...

Effectivement, malgré ma présence sur 3 forums, je me retrouve dans l'obligation de jouer le rôle du "pionnier Betta tester" et de travailler sans filet....pas le choix car ceux qui roulent en blower, on peut déjaàpenser qu'ils sont moins d'une cinquantaine en France mais ceux qui ont refait leur blower de A à Z en passant même par les joints au téflons et les cages à à aiguille...on doit pouvoir les compter sur les doigts!!!

bon en même temps ce n'est pas grave car je commence à avoir l'habitude de faire des trucs que les autres ne font jamais....de ce côté là mon humeur est Rodée...et mon caractère est FORGEE...(dommage que la mécanique commence à s'user  doucement...
ARG... JE PARLE DE MOI BIEN SUR au cas ou vous n'auriez pas compris....SUIVEZ UN PEU Bordel ...smile!!!!!!)  

 

 

Ici je vous montre la pipe d'admission du blower posée avec son joint supérieur, cependant je viens encore de découvrir un truc qui à pu s'ajouter aux autres problèmes, expliquant pourquoi ce moteur ne respirait pas et ne sortait pas ces hps...2 trous sont présents sur cette pipe d'admission, un à l'avant au centre et un autre à l'arrière au centre aussi, regardez bien on les voit sur cette photo ci dessous !
Le premier, situé devant, en bas de la photo au centre, est parfaitement recouvert et bouché par le joint mais aussi le compresseur...
Mais voila, ce n'est pas la même histoire pour le 2 èm trou, situé en haut au centre qui quand à lui n'est recouvert que par le joint en papier...autrement dit une belle prise d'air ou fuite de pression en perspective !
Je commence donc peu à peu à comprendre pourquoi mon moteur ne sortait pas sa puissance prévu car il est évident que la liste des imperfections, erreurs et incompatibilités commence à être longue !






Allez juste pour le plaisir même s'il faut que je le redémonte pour "roder" et ajuster ces joints en téflons, mais aussi pour boucher ce trou arrière,....
Voici le compresseur reposé sur son support...cela à de la gueule quand même...Qu'en pensez vous ?
Sinon un petit "Hors Sujet"...bien que....regardez en bas à gauche de cette photo...
Mon fils steven à retrouvé dans le sous sol, un vieux garage en plastique avec lequel il à décidé de jouer aux "bagnoles" dans le garage...
bien entendu, ce dernier est parfaitement rangé sous le moteur de la chevelle à papa !!!!

 

 








Vue sur mes culbuteurs à rouleaux !






Je vais aussi devoir couper ces tiges qui sont un peu trop longue...le beau père m'a fait un boulot parfait en refaisant tous les filetage de la pipe d'admission serrant le compresseur mais aussi la pipe à eau coudée,
en intégrant des filets rapportés en inox...c'est super renforcé en tous cas car l'alu commençait vraiment à montrer des signes de faiblesse !
MERCI GRAND PERE ALAIN !






Je rajoute entre temps un peu de théorie à cet article afin de vous expliquer le principe de restauration de mon Blower au niveau du jeu à appliquer aux joints téflons !
Voici donc 2 photos qui m'ont été envoyées des usa, par un spécialiste de la partie qui m'indique qu'il faut un jeu compris entre , mon ami Didier, (L'Indien, avait donc parfaitement raison pour ces chiffres qu'il m'avait avancé récemment !)

La société en question s'appelle www.Supercharger USA....on ne peut pas être plus clair...lol  (www.superchargerusa.com) et voila la réponse qu'ils m'avaient envoyé par mail :


"There is a clearance of .002 to .004 thousands of an inch from the Teflon to the case bore inside. The measurement must be taken with the blower upside down. I have attached a photo"


Ce qui est par compte très intéressant  voir sur le 2èm cliché, c'est de voir la méthode appliquée pour le contrôle !

ca nous fait donc un jeu situé entre:
0.02 Inch, (0.508 mm) et 0.04 Inch, (1.016 mm), celui ci est minime...nous parlons d' 1/2 mm  !
Je vais malgré tout essayer de commencer par une valeur de 0,25 mm, pour l'instant l'instant ca bloque pas mal et c'est dure à tourner....maintenant sachez que si ce jeu arrive ou dépasse
0.06 inch, (1.524 mm)
, le blower doit être refait !








Maintenant un peu de documentation pour les plus courageux, sinon j'ai fait au mieux pour résumer ce que j'ai lu juste après ce lien !

==> tout sur le 144 weiand à ce lien :  Faites un clic droit de la souris ici et choisissez "enregistrer la cible sous"

==> ENFIN DU CONCRET j'ai imprimé le livre complet....Pauvre imprimante ...heureusement que c'est une laser....100 pages...je vais avoir de la lecture pour l'hiver  !!!!


Après avoir lu un article spécialisé sur les blower quelques points importants ressortent et me semblent intéressant à vous communiquer :

==> Ce blower déplace 144 cubic inch d'air par cycle et ceci dés 1000 tours pouvant fournir une puissance et un couple dés les bas régime, chose  que les turbos ou autre type de sur alimentation n'arrivent à faire !
Autre avantage d'un nblower de type ROOT, c'est selon Weiand la meilleur façon, la plus simple, et la moins cher de coller de la puissance à un moteur et de réunir sans grosses compétences ou connaissances techniques, comparée à un moteur atmo poussé, les conditions suivantes:
Usage cool et puissance élevée quand on veut, incroyable couple à n'importe quel régime moteur, look imbattable et une utilisation intensive qui permet une fiabilité dans le temps fort respectable compte tenu du rendement et de la puissance délivré !

Citation:
A Roots-type supercharger is commonly referred to as a positive displacement design. This design can move a much larger volume of air at lower RPM than can a centrifugal-type supercharger.

For example, the Weiand 144 supercharger moves 144 cubic inches of air per revolution.

One great thing about the Roots supercharger design is that it produces a very flat and wide torque curve and will begin to generate additional horsepower and torque as low as 1000 RPM. No turbocharger or centrifugal-style supercharger can produce this low RPM kick-in-the-pants feel! A great advantage of adding a supercharger is that you can build a mild and very smooth small block engine that will be capable of putting out 500+ horsepower.

Big block motors can be built to easily produce 700+ horsepower.

A properly set up supercharger system is the most cost-effective way to increase your vehicles performance. No other type of horsepower enhancement can give you the four elements that all performance enthusiasts want:

(1) user-friendly, monster horsepower
(2) incredible torque at any RPM
(3) killer looks and
(4) that distinct whine of a Roots supercharger!

A Weiand supercharger-equipped motor will provide many hours of trouble-free performance, requiring

***********************************

==> Les blowers de type ROOTS comme le miens et tous les weiand, sont les compresseurs les plus simple du côté technologique et conception...il ne compressent pas l'air mais réagissent comme un pompe à air...la compression et la création de boost se produira dans les cylindres et la pipe d'admission....
 
Citation
The roots blower is the simplest of all blowers and therefore is also the least expensive. A roots blower does not compress the air inside the supercharger. It is actually an air pump. The compression of the inlet charge (creation of boost) actually takes place in the cylinders and the manifold.

***********************************

==> En gros, 50 % en plus de mélange air/ essence dans les cylindres par rapport à un carburateur aspiré en atmo si l'on balance 6 à 7 psi de boost (environs 0,5 bars !), Ils expliquent aussi qu'un moteur atmo ne prétendra techniquement jamais à 100 % de remplissage des cylindres, lorsque le compresseur arrivera même à dépasser cette valeur !

Citation:
On most street type blown applications running 6 to 7 pounds of boost, approximately 40 to 50% more fuel and air can be packed into the cylinders than in a comparable unblown engine.
 

***********************************

==> Un petit blower comme le miens donnera toujours plus de couple à bas régime qu'un gros compresseur, et à l'inverse légèrement moins à haut régime ! Sur un smal block, quasi d'origine, on peut flirter avec 100 à 120 hp de gain de puissance....c'est quand même pas rien ! On peut arriver finalement assez facilement avec quelques pièces choisie correctement en rapport du compresseur à plus de 400 hps !


Citation:
Substantial horsepower increases. Bolting one of Weiand’s Pro-Street Superchargers on an otherwise stock small block Chevy will result in an increase of approximately 100 to 120 hp.

Usually with a mild blower cam and a larger carburetor you can expect a typical small block to produce anywhere from 360 to 400 streetable horsepower.

The addition of a set of good heads can boost this into the 440 to 470 hp range. Torque on an engine of this type typically will be in the 400 to 440 Ib.-ft. range. All of these figures are based on a blower that is producing about 6 or 7 pounds of boost.

A larger blower, such as Weiand’s 6-71, on a similar engine to the one described above could push the top power output well over 500 hp.

 

***********************************

==> Avec mon rapport de 9.0:1 actuel, rien qu'avec 2 psi de pression j'atteins une compression effective théorique de 10,2:1....la suite c'est avec 4 psi de boost pour un résultat de 11,4....et enfin le troisième chiffre correspond à 6 psi de boost et là on passe théoriquement selon le tableau de valeur qu'ils exposent à de l'essence de course !

Regardez ce tableau de démonstration :



 

Je vous donne bien sur RDV pour la suite, qui consistera à terminer la restauration du blower, (juste le roulement et le joint spy du nez de pont à faire mais il faut les commander !), mais aussi à effectuer ce rodage et ces essais de rotation à vitesse élevée.


Salutations à vous tous...

************************************************

   
Voici la suite et fin de la restauration du compresseur BM 144
(Avril 2012)

Vidéos explicative d'ajustement des joints Téflon de pales :








 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



(POUR LIRE LA SUITE CLIQUEZ SUR LES NUMEROS DE PAGES) :

(Fabrice)
    

Date de création : 09/08/2010 @ 04:19
Dernière modification : 12/01/2012 @ 14:32
Catégorie : Evolution Moteur 383ci
Page lue 16174 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
Recherche




Google 1
Annonces Googles 3
Google 2
Extra Free Box 0

Sondage
Quelle voiture américaine Sportive préférez vous ? (Votez 1 seule fois Merci d'avance)
 
Chevelle
Mustang
Camaro
Transam/Firebird
Nova
Corvette
Baracuda
Challenger
Charger
Gto
Résultats
Chevelle 66 2 portes ss
Meilleurcafe.Com

logo_cafe_160x120.jpg

Bataille Navale

L'amiral Micro, à la tête de sa terrible flotte, vous défie de venir le combattre. Relèverez-vous le défi?

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^