Chevelle.fr Chevelle.fr
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Articles

Fermer Achat Coup de Coeur

Fermer Anecdotes

Fermer Découverte des Autos US

Fermer Evolution Moteur 383ci

Fermer Infos sur les Chevelles

Fermer L'univers des Quads

Fermer Les Anciens Avions US

Fermer Les Autos Des Copains

Fermer Meetings et photos

Fermer Phases de restauration

Fermer Place aux Jeunes

Fermer Renaissance Muscle cars

Fermer Sequence photo détente

Fermer Technique automobile

Fermer Vidéos Runs & Meetings

Nouveautés du site
Bonjour à tous

Déjà 109 albums d'américaines dans le"Trombinoscope Us Cars".

Cliquez sur la marque d'automobile que vous souhaitez visiter

eeil y en a pour tous les genres !!!

Ma Boutique en ligne2vo 383
  1. Phase Resto: Remontage Capot, Insignes, baguettes...
  2. Historique des EL Caminos
  3. VIDEOS: Runs à Trappes et Nancy 96 + Dreux 99
  4. Redémarrage Moteur et Rodage A.A.C
  5. Installation Moteur Phase 1&2
  6. Sortie TH350 + Décapage Berceau
  7. Meeting US à Lisle Adam 15/05/2011
  8. Savoir lire les Infos d'un Pneu
  9. Identifier Un Moteur Complet SBC
  10. Phase Resto: Remontage après Peinture
  11. Phase Resto: Peinture de la Chevelle
  12. Achat coup de coeur: Quad KYMCO 500 MXU
  13. Technique auto: Changer Pipe Admin SBC
  14. Evo 383: Restoration du Compresseur B&M 144
  15. Evo 383: Installation Admission
  16. Remplacement joints soupape
  17. Evo 383: Installation Culasses
  18. Pontiac 1er Tours de roues
  19. Pontiac 1er Démarrage Moteur
  20. Dernières finitions mécanique
  21. Electricité et Finitions moteur Pontiac ALAIN
  22. Installation Moteur / Boite Pontiac ALAIN
  23. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 4
  24. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 3
  25. Anciens Avions US le F4-U "Corsair"
  26. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 2
  27. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 1
  28. Art et Déco à la sauce Américaine MUSCLECAR
  29. Resto Baie de pare brise
  30. Evo 383 Installation Distribution
  31. Evo 383 Assemblage bas moteur
  32. Nettoyage + Peinture Block Firebird
  33. Achat des pièces neuves Pontiac
  34. Evo 383 Installation Vilo/Paliers/Flesplate
  35. Démontage du 400ci de la PONTIAC à Alain
  36. Achat 1er US pour Alain (mon beau père)
  37. 1er ACHAT d'une ricaine
  38. Machine à vapeur et Muscles car
Trombinoscope US Cars
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
1 Abonné
Calendrier
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...


Evolution Moteur 383ci
2) Première étape la Sortie du Block Moteur et son démontage

 

*** Le 17 Février 2010 *** 

 
(POUR LIRE LA SUITE CLIQUEZ SUR LES NUMEROS DE PAGES) :
 

1er étape, la plus importante sans doute, préparer les outils de mon lutin de garage...car mon fils Steven est comme vous pouvez le remarquer Fin Prêt à désosser la bête avec sa boite à outils d'enfer !!!



 

 
 

Cette étape est pour pas mal d'entre vous une étape classique sans particularité importante ou souci majeurs, mais je souhaite quand même vous l'exposer dans la mesure ou j'ai sorti mon moteur en choisissant de laisser en place la boite, le convertisseur, l'échappement complet, (même les 4/1) et pas mal de pièces annexes comme les radiateurs (d'eau, d'huile moteur et d'huile de boite), le fan schroud (entourage plastique de l'hélice de refroidissement moteur) ou les portes filtres...

 

 

 

Avant tout démontage, je devais enlever le capot moteur qui risquait de me gêner pendant la sortie du block et c'est ainsi que dés le début, les difficultés s'annoncèrent !


Bien entendu je vous conseille si vous avez de la place de stocker votre capot d'une autre manière, car la mienne est quand même pas très adaptée...mais la place me fait défaut !

 

 

 

 

En effet, un capot ce n'est pas grand chose...juste 4 vis à enlever et le tour est joué...héhéhé..sauf que je suis seul pour le faire, il est 23h, et à la moindre connerie, la sanction est immédiate....(capot abimé, scoop en poly fracturé, peinture éclaté, aile ou pare brise esquinté...bref je préfère même pas y penser...

En fait j'ai procédé de la manière suivante, j'ai défait 2 vis sur les 4 fixant le capot moteur après avoir disposé un maximum de chiffon bien épais sur les haut des ailes à proximité du pare brise...(j'avais auparavant démonté tous les accessoires devant le block pour pouvoir entrer dans le compartiment moteur en me tenant debout sur la barre stabilisatrice avant afin de me rapprocher au mieux du toit de l'auto sur lequel je devais poser le capot, mais aussi des fixations de ce dernier puisqu'il restait encore 2 vis à démonter pour le libérer complètement), j'ai ensuite démonté la 3èm vis à droite et posé la pointe du capot sur les chiffons tout en maintenant de l'autre main le capot qui commençait sérieusement à tanguer ver le bas de part son poids et son encombrement, (à ce moment là j'ai le coeur qui bat à 100 à l'heure et je ne cesse de Jurer en me disant au fond de moi ...«Mais quel CON je suis de faire cela seul car que je risque au final de tout lâcher en broyant tout au passage...ARG !!!)...je décide alors d'aller timidement mais rapidement quand même, de l'autre côté pour enlever la dernière vis et hop me voici avec tout le poids de cette pièce de carrosserie plutôt imposante et pas vraiment marante à tenir à bout de bras avec le crane pour seul support aidant à le stabiliser...je l'ai ensuite avancé pas à pas en alternant un mouvement de gauche à droite afin de le disposer sans effort et sans risque de coup sur une grosse housse épaisse de protection disposé sur le toit de la chevelle !



Pas mal la déco sur le toit les gars...n'est ce pas ? TAXI 5 ...Lol !!!!


 

Ouf...le pari était osé mais je l'ai fait...j'ai réussi mais...JE NE LE CONSEILLE à PERSONNE...sans blague...j'veux pas me faire enguirlander si par la suite vous décidez de faire une pareil ânerie et que vous prenez malheureusement le capot sur le coin de la gueule ou ailleurs...NON MAIS ???? lol !

Le démontage avait donc commencé naturellement par la dépose du compresseur (plus tout ce qui monte dessus comme le carbu et le filtre à air)...


Ma pièce dans le moteur que je préfère...vous vous en doutiez un peu ?!!!

 

 
 

 

 

 

Aie ça commençait mal car je découvre que l'un des 4 pas de vis sur lesquels les 4 long goujons viennent fixer le corps du compresseur à sa pipe spécifique d'admission, est complètement nase...il me faut par la suite installer un système hélicoil, (une sorte de filet rapporté additionnel à installer mais j'y reviendrais dans le détails au bon moment !)...J'effectue la dépose de l'alternateur, de la pompe à eau avec sa poulie et la «Flex Fan» à 7 pales qu'elle entraine, la pompe de D.A, les caches culbuteurs, les portes fils du faisceau de bougie avec l'allumeur complet, les durites inférieur et supérieur du radiateur d'eau !


Allumeur Mallory Electronic de type Unilite cellule photo optique

 

 

 

La pompe à eau avec son hélice perfo Flexfan 7 pales !

 

 

La poulie inférieur du Compresseur fixée sur le damper, une pièce pas facile à trouver en cas de casse !

 

 

La pompe de direction assistée

 

 

 

 

La suite du démontage concerne les vis de collecteurs d'échappement...à tiens les joints sont dans un sale état, il faut quand même préciser qu'ils avaient lâchés 2 fois auparavant...il faudra donc envisager des joints d'échappement de meilleur qualité, plus résistants comme par exemple ces joints à double face cuivrés que je vous présente ci dessous, (déjà à la maison bien sur lol !!!) je démonte ensuite les grosse durite d'huile moteur fixés en dessous du block sur l'adaptateur qui se monte à la place du filtre à huile habituel et qui permet justement de le déporter plus haut en le faisant passer si besoin par un radiateur de refroidissement d'huile moteur (comme c'est le cas pour mon auto !)

 

 

 

 Je galère d'ailleurs un bon moment (quasiment une demie heure), pour réussir à les desserrer par le dessous, (pas très pratique ni même accessible !) car c'est l'ensemble de l'adaptateur qui commence à tourner en laissant couler de l'huile moteur sur mes mains et les clés plates que je tiens au passage...No Comment !!!

Je démonte la pipe d'admission puisqu'elle me paraît maintenant libre d'accès et celle ci se libère de son emplacement, non sans mal, car les joints sont solidement collés aux culasses (au moins de ce côté là, aucune fuite possible !)



Pipe d'admission et compresseur démontés ...on y voit un peu plus clair !

 


Au fil du démontage, tout me semble propre, sans problème majeur, sans indice quelconques d'usure importante et je reste confiant !

Je désaccouple ensuite la boite en enlevant les goujons qui la fixe au block, (après avoir bien entendu enlevés les 3 vis/boulons de fixation qui relient le convertisseur au volant moteur) et démonte les vis des silentblocks moteur assurant la liaison moteur/châssis !

Je positionne la chèvre de levage au dessus du moteur et fixe à l'aide de 4 vis sur les culasses, les 4 chaines en acier; ces chaines sont elles même accrochées sur un accessoire bien pratique qui permet d'ajuster au mieux le positionnement ainsi que l'équilibrage du moteur pendant son extraction, à l'aide d'une manivelle entrainant une vis sans fin.

 


 

 

 


 

Une fois l'ensemble bien en place, je soulève légèrement le moteur tout en utilisant la manivelle de cet accessoire, afin de le désolidariser de la boite tout en prenant soin bien sur, de ne pas venir brutalement toucher le radiateur, (ce qui serait fatal pour lui vu le poids du block); un peu géné dans un premier temps par les tuyaux rigide allant de la boite au radiateur (pour le refroidissement de l'huile de boite auto), je les dégage tranquillement en progressant sans précipitation (cela ne doit pas forcer), ce qui est très important pour éviter de faire des conneries dans ces phases bien souvent stressantes lorsque l'on opère seul ! (inutile de vous dire aussi que des chaussures de sécurité coquées sont un plus en cas de pépin avec la chèvre de levage...la mienne est presque neuve et n'à servie que 6 fois...mais quand même !!!)



Remarquez les 2 tuyaux d'huile de boite, en bas de la photo qui vont ensuite vers l'avant au radiateur...il faut veiller à ne pas les abimer ou les forcer pendant la sortie du moteur !

 

 

 

 
 

 

voilà donc mon moteur suspendu au bout d'un crochet, juste au dessus de l'auto...alors là les gars vous serrez les fesses pour que dans un premier temps la chèvre supporte l'ensemble et dans un deuxième temps que le moteur passe sans être gêné ni en dessous ni au dessus...en ce qui me concerne...OUF c'est passé à 2 cms à cause des néons d'éclairage situés au plafond...mon surnom ??? L'AJUSTEUR...lol !!



Impressionnant l'bestiau n'est-ce pas ??? et pourtant ce n'est qu'un small block 350ci (5L7)

 

 

 

 


Ensuite ? Que ferait un mec normal lorsque son moteur V8 d'environs 150kgs se balance au dessus de la face avant de son auto de collection ??? il se dépêcherait de reculer la chèvre pour l'éloigner de ce point cruciale afin d'éviter un drame en cas de chute du moteur....Moi normale ???? vous avez bien regardé le MEC ??? Moi je PREND DES PHOTOS pour immortaliser l'instant au mépris des lois de la gravité terrestre...juste pour vous éclairer les mirettes les gars...sympa le mec NON ? Lol !



 

 Vue sur le convertisseur de boite que j'avais aussi changé neuf, la boite reste en place et les 4 en 1 aussi cependant chacun aura sa méthode et certains sortent l'ensemble boite/moteur d'un seul coup !

(Bien plus encombrant et surtout beaucoup plus lourd pour la chèvre et le bonhomme qui la déplace !!!)

 

 

 

 
 

 

Mon volant moteur Renforcé 12 000 tours...oui je sais ca ne va pas me servir à grand chose ce régime maxi ...lol mais c'est en tout cas plus rigide !

 




Passons ensuite au démontage complet du moteur:


Pour ceux qui se lancerait une première fois dans une resto mécanique, même si cela n'est pas indispensable, il me semble vraiment très pratique d'investir dans un «Stand»...Quésaco ??? cela permet de fixer un block moteur sur un support en hauteur (on appelle cela un stand engine), équipé de roulette, et donnant aussi la possibilité de faire faire une rotation complète au moteur ce qui facilite grandement les opérations de décapage, de restauration, de peinture, et de remontage de ce dernier !

 

J'installe donc mon moteur sur mon stand et procède à son désossage...chacun aura sans doutes ses petites méthodes cependant je vous expose ici les miennes:

    • Faire de la place sur des étagères et sur un établi pour s'organiser à l'avance.

    • Préparer plein de petites boites séparées qui permettront de ranger proprement les vis par catégorie ou pièces concernées pour ne pas mélanger quoi que ce soit au remontage...mais cous pouvez aussi faire en sorte de remettre tout de suite les vis que vous venez de démonter sur leur emplacement si vous aviez peur pour certaines d'entre elles, de ne pas retrouver leur emplacement d'origine !

    • dégraisser/nettoyer au maximum les pièces lorsqu'elles sont encore fixées sur le moteur.

    • Prendre si besoin des photos, (surtout pour les débutants mais aussi valable pour les confirmés), de chaque phase de démontage sous différents angles, (prendre des notes est aussi un plus !)

    • Ne pas hésiter à nettoyer les filetages du block et des culasses mais aussi les pas de vis des goujons, et à repérer le sens des pièces pendant leur démontage (après l'on s'en souvient plus !).







    • Lors du démontage des bielles/piston, surtout bien regrouper ou voir même remonter chaque chapeaux de bielles avec la bielle correspondante, conserver impérativement le sens et l'ordre des paliers de vilebrequin et numéroter à l'aide de peinture, chaque pistons après son démontage.

    • Démonter les écrous des chapeaux de bielle et les écarter avec la méthode que j'utilise visible sur la vidéo de cet article (à moins que vous ayez la votre, je ne suis pas jaloux..lol) dans laquelle j'utilise une douille, une rallonge et un marteau en n'exerçant uniquement une force sur les écrous bien costaud de marque ARP ce qui évite au maximum d'abimer, les bielles, le block ou le vilebrequin !

    • Utiliser un manche en bois assez long pour dégager les pistons, (pourquoi le bois ? Tout simplement pour encore éviter d'endommager les portées de vilo ou les parois des cylindres), en prenant garde qu'ils ne tombe pas brutalement au sol par le dessous (toujours laisser une main pour les réceptionner !)

    • Une fois le block démonté, dégraissez au maximum, rincez les conduits de refroidissement plusieurs fois surtout pour les moteurs d'origine qui n'ont jamais été refait ou très souvent le liquide de refroidissement est devenue marron avec les années, (avec un tuyau d'arrosage par exemple !), passez un coup de soufflettes pneumatique partout dans le moindre recoins, que ce soit dans les conduits d'huile, les passages d'eau ou les trous de filtage afin de nettoyer au mieux et d'éliminer toutes les saletés inimaginables (calamine, calcaire, morceaux de joints, etc...), car vous n'avez pas idée des merdes que l'on peut faire sortir de la dedans

    • Ne pas hésiter à changer les pastilles de déssablages sur le block qui sont souvent rouillées avec les années car premièrement, cela ne vaut rien et deuxièmement, lorsque l'une de ces pastilles fuie une fois le moteur monté...vous allez vous faire appeler Arthur, et surtout vous faire vraiment chier pour la changer, (voir même être dans l'impossibilité de le faire !)

 

 

 

 


 


    • Pour ma pars, j'ai un principe simple mais ferme pour le lequel je considère que si l'on démonte, c'est fait pour refaire les choses une bonne fois pour toute et ne surtout pas lésinier pour quelques euros en faisant l'économie d'un joint par-ci, d'une pièce par là...bref, si je démonte un moteur, je change systématiquement au minimum les segments, la pompe à huile, les coussinets de bièlles/paliers/A.A.C, les tiges de culbuteurs, la distribution complète, les poussoirs, les ressorts de soupapes, ainsi que tous les joints...

    • Cependant, je vais même encore plus loin car je pense vraiment qu'il faut réellement tout faire en une seule fois quitte à attendre d'avoir le budget et là je ne parle pas de préparation de performance car j'appliquerai ce principe même pour un moteur stock d'origine en changeant aussi les pistons, en faisant au minimum déglacer les cylindres, (ou au mieux si nécessaire carrément réaléser chez le rectifieur), en faisant faire un rodage des soupapes plus la rectification de leurs sièges respectifs et pour finir, opter pour le remplacement de l'arbre à came par un neuf accompagné de ses poussoirs adaptés...

    • Bref, pour moi, refaire un moteur consiste vraiment à tout refaire et pas juste une partie, en particulier sur une auto de collection...et je suis bien placé pour savoir ce que c'est d'attendre d'avoir les budgets pour s'acheter les pièces tellement convoitée, mais ce qui sera fait, sera BIEN fait et ne sera plus à faire et, par expérience, je trouve personnellement que l'on en retire une réelle satisfaction et le sentiment d'avoir bien fait les choses dans le bon sens...bien sur c'est mon choix et ma façon de faire...je ne critique absolument pas ceux qui choisiraient de limiter la resto du moteur à certaines étapes essentielles...je trouve juste cela un peu dommage de ne pas profiter de l'occasion pour tout refaire dans les règles de l'art...comme on dit !!! lol

    • Pour finir ces quelques astuces, je vous conseille de faire l'effort d'investir dans de bons outils en pas américain (mais aussi en pas européen) car même si quelques clés comme par exemple le 13 et le ½ sont très proche et servent souvent toutes les deux, d'autres tailles américaine sont assez spécifique au point de risquer d'abimer ou de foirer un écrou en cas d'utilisation d'une équivalence au pas européen, sans blague et au pire vous risquez tout bonnement de voir atterrir votre main pendant l'effort, dans un morceau de métal de l'auto...pour ma pars j'ai compris depuis longtemps que j'avais tout intérêt d'acheter de bons outils adaptés et solides pour éviter, si possible, de me bousiller les mimines sur nos demoiselles souvent bien rouillées avec l'age !!! tant pis si cela coute un peu plus chère mais nous avons tout à y gagner !

 


Voici mes fameux pistons de forme creuse affichant un dish d'environs 12,8cc !

 


Mon block à besoin d'un p'tit coup de déglaçage léger car il y a quelques rayures en surface !







Mon damper standard qui sera changé par un neuf de type "Fluid Damper" pour absorber les éventuelles vibrations mécaniques !






Nettoyage et décapage du block...certainement le plus long à faire !







à de nombreux endroits la brosse métallique fixée sur ma perceuse électrique, ne passe pas et il me faut une pointe de cuter par exemple pour faire sauter les éclats de peinture restant...si bien sur l'on veut faire les choses Nickel...c'est toujours la même chose, et vous remarquerez qu'il restait encore du vert de l'ancienne couleur datant de plus de 10 ans !

 

 


Voiçi le moteur enfin décapé et dégraissé entièrement !







Le numéro de fonderie du block situé à l'arrière qui permet son identification pendant l'achat d'une ricaine afin d'éviter que le vendeur ne vous fasse passer le block pour un 350 alors qu'il est question en fait d'un 337/305 voir pire une 283 !!!

 

 

Démontage des pastilles restantes comme celle par exemple de l'arbre à came située à l'arrière du block côté cloche de boite










J'utilise ici tout simplement une grande tige d'un banc de musculation et celle ci va parfaitement pour réaliser cette opération !
 









Installation des nouvelles pastilles de déssablage !

 


J'utilise ici simplement une douille du bon diamètre et pour taper un maillet en caoutchouc

 


Certains les montent à sec mais perso, je préfère les monter à la patte à joint d'étanchéité....Sinon, en ce qui concerne le résultat, même si c'est propre, j'ai enlevé le rebord vert constitué de patte car cela reste plus ou moins mou et il y aurait à coup sur plein de poussière venant se coller dessus (considération purement esthétique bien sur !)



 


Nouvelle pastille d'arbre à came posée !

 

 

 


 




Nettoyage des plans de joints inférieurs !

 

 

Vue sur les paliers au complet


 



Démontage final de l'ensemble mobile vilo/bielle/pistons, correctement rangé dans une caisse dans l'ordre ou numéroté voir les 2 !
Cependant je précise que le vilo sera rapidement stocké à la verticale pour lui éviter toute déformation pendant son stockage, Merci Didier pour m'avoir fait remarquer ce détails relativement important !

 


 

 

Voiçi des bielles d'origine sur lesquelle j'avais quand même mis de la visserie ARP (recommandé !)


 

 

 

 




Voiçi la pipe d'admission vu du dessous !




Nettoyage des plan de joint

 

 

 

Démontage de l'arbre à came !



Photo de mon noveau damper de type Fluid et chromé...juste pour la forme !

 

 

 

Nouveaux silentblock Moteur en poly uréthane renforcés

 

 

Nouvelle pompe à eau "gros volume" en aluminium satiné

 

 

 

La pompe à huile et la distribution à double chaines/pignons seront remplacées par une pompe à huile neuve et une cascade de pignons renforcée

 

 


Mon démarreur mini Hi torque 3hp compatible 168 et 153 dents de couronne !

 


Les joints d'échappements sont complètement brulés et seront remplacer par des joints avec feuilles en cuivre bien plus résistant et plus épais !




Voilà pour la phase « démontage du moteur », la suite de ce dossier évolution 383 concernera l'installation des pièces neuves et de l'ensemble mobile Piston/Bielles/Vilo que je ne manquerais pas de commenter au mieux pour vous faire partager mes joies mais aussi mes inquiétudes...car après tout, je vous rappelle que ce n'est que la troisième fois que je refait un moteur...on est donc très loin des prépas à la Shelby ou à la John Force....Atcha....mais bon...vu le peu de personne qui partage leur expérience sur le net en Français, permettant ainsi à chacun d'avancer toujours plus loin, j'espère sincèrement que vous apprécierez ma petite expérience d'amateur que je ne souhaite pas garder jalousement pour moi comme le fond malheureusement encore, beaucoup trop d'amateurs...quelles sont leurs motivations ? timidité..? modestie..? ou plutôt égoïsme ??? allez savoir ! FICHTRE !

(Fabrice)

(POUR LIRE LA SUITE CLIQUEZ SUR LES NUMEROS DE PAGES) :




Date de création : 19/02/2010 @ 21:32
Dernière modification : 12/06/2011 @ 12:05
Catégorie : Evolution Moteur 383ci
Page lue 29937 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 


Réaction n°1 

par beiline le 28/01/2014 @ 18:32

En cherchant des pistons pour ma FORD CRESTLINE 1954 V8 239ci YBLOCK je suis tombé sur ce site qui ma passionné et qui donne envie de faire du bon travail comme j'aime le voir.
Bravo et grand merci car tout y ai la méthode, la précision et le savoir faire.
J'en ai profité pour demander des renseignements chez PROBE pour mes pistons.
Cordialement à tous
Très heureux d'avoir pu contribuer à votre restauration et votre passion...Le but de ces articles et photos reste toujours le même pour moi....faire plaisir mais aussi partager toujours plus avec les passionnés d'us car et autres anciennes demoiselles.... N'hésitez pas à venir sur le site de prestage.fr si vous souhaitez partager et avancer encore plus loin....à bientôt (Fabrice)
 
Recherche




Google 1
Annonces Googles 3
Google 2
Extra Free Box 0

Sondage
Quelle voiture américaine Sportive préférez vous ? (Votez 1 seule fois Merci d'avance)
 
Chevelle
Mustang
Camaro
Transam/Firebird
Nova
Corvette
Baracuda
Challenger
Charger
Gto
Résultats
Chevelle 66 2 portes ss
Meilleurcafe.Com

logo_cafe_160x120.jpg

Bataille Navale

L'amiral Micro, à la tête de sa terrible flotte, vous défie de venir le combattre. Relèverez-vous le défi?

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^