Chevelle.fr Chevelle.fr
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Articles

Fermer Achat Coup de Coeur

Fermer Anecdotes

Fermer Découverte des Autos US

Fermer Evolution Moteur 383ci

Fermer Infos sur les Chevelles

Fermer L'univers des Quads

Fermer Les Anciens Avions US

Fermer Les Autos Des Copains

Fermer Meetings et photos

Fermer Phases de restauration

Fermer Place aux Jeunes

Fermer Renaissance Muscle cars

Fermer Sequence photo détente

Fermer Technique automobile

Fermer Vidéos Runs & Meetings

Nouveautés du site
Bonjour à tous

Déjà 109 albums d'américaines dans le"Trombinoscope Us Cars".

Cliquez sur la marque d'automobile que vous souhaitez visiter

eeil y en a pour tous les genres !!!

Ma Boutique en ligne2vo 383
  1. Phase Resto: Remontage Capot, Insignes, baguettes...
  2. Historique des EL Caminos
  3. VIDEOS: Runs à Trappes et Nancy 96 + Dreux 99
  4. Redémarrage Moteur et Rodage A.A.C
  5. Installation Moteur Phase 1&2
  6. Sortie TH350 + Décapage Berceau
  7. Meeting US à Lisle Adam 15/05/2011
  8. Savoir lire les Infos d'un Pneu
  9. Identifier Un Moteur Complet SBC
  10. Phase Resto: Remontage après Peinture
  11. Phase Resto: Peinture de la Chevelle
  12. Achat coup de coeur: Quad KYMCO 500 MXU
  13. Technique auto: Changer Pipe Admin SBC
  14. Evo 383: Restoration du Compresseur B&M 144
  15. Evo 383: Installation Admission
  16. Remplacement joints soupape
  17. Evo 383: Installation Culasses
  18. Pontiac 1er Tours de roues
  19. Pontiac 1er Démarrage Moteur
  20. Dernières finitions mécanique
  21. Electricité et Finitions moteur Pontiac ALAIN
  22. Installation Moteur / Boite Pontiac ALAIN
  23. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 4
  24. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 3
  25. Anciens Avions US le F4-U "Corsair"
  26. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 2
  27. Assemblage Bas Moteur Pontiac ALAIN Phase 1
  28. Art et Déco à la sauce Américaine MUSCLECAR
  29. Resto Baie de pare brise
  30. Evo 383 Installation Distribution
  31. Evo 383 Assemblage bas moteur
  32. Nettoyage + Peinture Block Firebird
  33. Achat des pièces neuves Pontiac
  34. Evo 383 Installation Vilo/Paliers/Flesplate
  35. Démontage du 400ci de la PONTIAC à Alain
  36. Achat 1er US pour Alain (mon beau père)
  37. 1er ACHAT d'une ricaine
  38. Machine à vapeur et Muscles car
Trombinoscope US Cars
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
1 Abonné
Calendrier
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...


Restauration complète de mon Pont Arrière 12 Boulons

 
(Le 19 Février 2009)

 
Bonjour à tous, si vous êtes fidèle à ce petit rendez vous "restauration" de www.chevelle.fr, nous nous étions arrêté à la mise en peinture du châssis et du dessous de l'auto, aussi ,il était grand temps de remonter les pièces du train arrière afin de remettre l'auto sur ses 4 roues, cependant, pour se faire je devais impérativement revoir le pont arrière en utilisant un kit complet de réfection comprenant tous les roulements, les joints, les bagues et les entretoises d'épaisseur (ces dernières servent à régler les différents jeux de fonctionnement du mécanisme interne !), et profiter bien sur de ce chantier pour lui refaire une peinture !

(tout ceci bien évidement sur le 12 boulons au rapport de démultiplication 3.31 que j'ai récupéré chez "Pascal, propriétaire d'une chevelle 66 2 portes dans les Vosges 396, voir l'article ici , plutôt que mon 10 boulons d'origine avec son rapport de 3.08...nous allons donc tirer plus court et c'est tant mieux vu la circonférence de mes roues arrières (275/55/17 !).

Maintenant que les choses soient claires, encore une fois je l'avoue, j'essaye d'en mettre plein la vue mais comme toujours je n'emmène vraiment pas large car une nouvelle fois, je m'engage dans un domaine méconnu pour lequel je n'ai aucune aide ni expérience et je peux vous assurer que je ne suis pas fier au moment ou je démonte tout l'ensemble !

Le but au début était de vous faire un petit "Tutorial" sur la restauration d'un pont, sans aucune prétention, cela va de soit puisque je découvre les particularité de cette opération pour la première fois, mais je vais vous le présenter dans le sens du remontage avec juste quelques photos manquantes concernant la remise en place de tout le différentiel avec les entretoises d'épaisseur sur les côtés, mais je pense qu'avec quelques petites explications, ce boulot sera à la porté des la plupart des passionnés !
 
Vous êtes prêt...? C'est partis :

Gros plan sur le corps de pont entièrement démonté de tous ces roulements, cages, pièces et joints !




Les 4 trous à l'intérieur servent à fixer tout l'ensemble à l'aide de 2 paliers, comme un vilebrequin



Emplacement des paliers de fixation mais aussi une vue sur le conduit droit de l'axe de roue.



Une vue d'un peu plus prêt qui concerne l'emplacement du roulement interne du gros pingnon avec l'arbre donnant ensuite sur l'extérieur du nez de pont




Petite photo du dessus du corps de pont "prêt à peindre" (Juste une petite couche de Férose avant d'appliquer la peinture à passer... si cela vous intéresse, voici le lien pour le Férose !)




Cette photo est prise du côté sortie "arbre de transmission" où se situe le croisillon (ici le roulement est à installer !)



Comme vous le verrez sur les différentes étapes du remontage, Vous allez pouvoir vous servir de toutes les anciennes cages de roulement pour installer les nouveaux proprement sans les abîmer, donc ne les jetez surtout pas !
Installez dans un premier temps une rondelle d'épaisseurs identique à l'ancienne au dessus du gros pignon avant de mettre le roulements (si l'ancienne est propre, je vous conseille de l'utiliser pour être sur de conserver la distance originale qui était présente avant le démontage)

Mise en place du roulement interne du gros pignon à l'aide d'anciennes cages de roulement)




Cette photo vous montre la rondelle d'épaisseur bien plaquée du la base du pignon et l'importance de cette dernière qui ajustera donc la hauteur du pignon qui s'emboite et entraine la couronne du différentiel !



Installation relativement aisée de la cage de roulement sur le nez de pont une nouvelle fois à l'aide de l'ancienne cage





Pour la fin de la mise en place de la cage, je retourne l'ancienne dans l'autre sens afin d'éviter de taper le pont ce qui permet d'avoir une surface plus importante pour le marteau !



La voici complètement enfoncée sur les bords intérieur du nez de pont (elles n'iront pas plus loin !!!)



Passons à la cage de roulement de l'intérieur du nez de pont ou s'installe le gros pignon, je procède de la même manière !



Une fois à moitié entrée, je vais utiliser une cale en bois assez longue pour éviter d'endommager quoi que ce soit avec le marteau, (si le bois ne suffit pas, vous pouvez toujours utiliser autre chose de plus résistant en métal, du moment que vous portez les coups sur l'ancienne cage, aucun problème !)






La voici à son tour en place prête à recevoir l'ensemble pignon/roulement.



Bon j'avoue tout, voici mon professeur de mécanique qui n'hésite pas à me donner la main mais qui contrôle bien sur tout l'ensemble de mon travail....vous n' imaginez pas les mecs mais j'ai des comptes à rendre moi...lol..ça ne rigole pas !!!
(Et si je fais des bétise, le "lutain de garage est armé d'un maillet miniature à sa taille !)



Photo de l'extrémité du corps de pont (côté frein et roue)




Ici les nouveaux roulements des arbres de roue qui sont plat et non conique accompagnés de leur joint spi !



Idem pour l'installation de ces pièces, j'utilise encore une ancienne cage de roulement !




Et voila après quelques coups de marteaux le tour est joué !



Il y a aussi un rebord intérieur pour éviter qu'il ne s'enfonce trop loin... en fait vous allez le sentir sans forcément regarder car rien qu'au bruit, lorsque vous utilisez le marteaux, vous sentez une différence qui vous indique que le roulement est bien en contact avec le rebord, sinon la vérification peut bien sur se faire au dessus grâce à ma photo ou grâce à un ancien repère visuel avant le démontage du vieux roulement !



Installation du joint spi pendant laquelle il faut absolument bien portez les coups sur les bords extérieurs du joints car à l'intérieur c'est assez fragile (sur la photo vous remarquez que le support que j'utilise n'est pas assez grand, voila pourquoi je le décale vers le bord extérieur en fonction du coup que je porte, sinon il vous faudra trouver un diamètre plus adapté !)



Et voila c'est en place !
 



Application du Férose qui passe assez rapidement du bleu clair au violet puis au noir satiné, c'est assez drôle à observer (environs 2 minutes !)







Démontage du gros roulement situé sur le pignon principal de pont sur lequel l'arbre de transmission vient se fixer




J'ai pris cette photo pour vous montrer où se trouve le numéro d'identification du pont (sur le tube de l'axe de roue droite il me semble à environs 10 cms du nez de pont), mais aussi pour vous montrer à quel point le férose s'incruste en profondeur dans la férraille afin de la protéger...regardez toutes ces petites cavités !




Les autres références que l'on peut trouver sur le corps de pont (très certainement des numéros de production de fonderie)




Après une peinture avec 2 couches, j'installe les silentblocs de pont (j'ai opté pour du poly uréthane, plus cher mais DUR !), il vous faudra sur l'un des deux, couper légèrement le bord de la bague en cahoutchouc afin qu'il puisse passer mais SURTOUT ne pas l'installer complètement avant de positionner cette bague sinon ca ne passe plus (voir la 3 êm photo !)









ET voila le travail pour la pose des 2 silentblocs




Passons maintenant aux 2 roulements du différentiel, ici encore rien de compliqué, à l'aide des anciens roulements d'arbre de roue, ca rentre tout seul !






Les roulements posés je vous montre à quoi ressemble le différentiel de mon pont qui n'est pas un modèle "auto bloquant", malheureusement, et le mien ne semble vraiment pas avoir servi beaucoup ou souffert car je ne vois aucune trace d'usure sur les dents ou casse quelconques...c'est rassurant !






Démontage du gros roulement situé sur le pignon princpipal de pont sur lequel l'arbre de transmission vient se fixer




EN gros plan je vous montre l'un des deux roulement du différentiel bien enfoncé sur sa portée.


Alors entre temps, j'ai mon appareil photo numérique qui à merdé aussi je vais vous commenter, sans photo, les différentes opérations que j'ai effectué pendant le remontage du pignon et du différentiel !

1) Concernant le gros pignon, il se place dans son logement et est ensuite coiffé par son "bearing spacer", une sorte d'entretoise légèrement pliée (indiqué en pièce n° 5), qui doit normalement s'écraser un peu afin de se retrouver coincée entres les 2 roulements (intérieur et extérieur), le deuxième roulement venant se fixer par l'éxtérieur sur l'axe,(indiqué en pièce n° 4), lui même recouvert pas la cannelure sur laquelle le croisillon de l'arbre de transmission s'accroche (indiqué en pièce n° 1) !

2) Le boulon extérieur (qui sert la sortie croisillon, indiqué en pièce n° 1), doit être serré à un couple situé entre 15 et 20 ft lbs à la clé dynamo (mettre une pâte frein filet anti desserrage !), et la rotation de l'ensemble avec cette clé, une fois tous le mécanisme et l'ensemble arbres/couronnes remontés, ne doit pas excéder une résistance de plus 1,8 ft lbs !

3) Le deuxième réglage important se situe dans le sens de la largeur du différentiel, c'est à dire à quel endroit va se positionner tout cet ensemble pour venir s'emboiter dent contre dent ! concrètement, si vous mettez trop d'épaisseur à gauche, les dents seront trop rapprochées et tout le système sera trop "serré", trop "dur" à tourner, voir complètement "bloqué" lorsque à l'inverse, si les rondelles d'épaisseurs du coté gauche ne sont pas assez épaisses, il risque d'y avoir un jeu trop important pouvant user prématurément ou casser les dents des pignons !
Il vous faudra donc faire des essais et ajuster au fur et à mesure, en conservant le paramètre des 1,8 ft lbs à la sortie du côté du boulon (facilement vérifiable à la clé dynamo !); Une fois le réglage du coté gauche correctement effectué, le côté droit n'est finalement qu'un ajustage afin que l'ensemble des 2 roulements gauche et droite du différentiel soient calés sans jeu possible mais sans blocage non plus !, les kits étant vendue avec de nombreuses rondelles d'épaisseur pour choisir facilement le meilleur réglage !).

4) Serrage des paliers pour que cela ne bouge plus et essais de rotation tout de suite après; une fois ces opération terminées, j'installe les arbres de roue.

******************************************************************************************************************************
Afin de compléter un peu mieux ce sujet grâce à l'intervention d'un membre d'un forum, je vous apporte les informations complémentaires suivantes:


5) QUESTION: Changer des roulements, oui... mais régler le couple conique, (avec les cales d'un "Rebuilt kit"), est une autre paire de manche ???

==> C'est bien ce que j'ai mentionné dans mon sujet, "SANS PRÉTENTION", puisque évidement je n'ai pas le "matos PRO" ni toutes les connaissances... maintenant qui peu prétendre parmi nous tous, en FRANCE, simples passionnés que nous sommes, "FAIRE COMME LES PROS ??" à mon avis une petite dizaine de personnes en FRANCE maxi !!

Donc partant du principe que mon pont était d'origine, dans un état d'usure vraiment PEU important, SANS changement de la couronne ni du pignons, j'ai pris mes ajustement en partant de la gauche pour le différentiel, en respectant l'épaisseur de la cale d'origine de gauche, (a vrai dire j'ai même récupérée l'ancienne qui était en bonne état et j'en ai rajouté une autre, très fine fournie par le kit !), et en ce qui concerne la cale du gros pignon, j'ai utilisé la même que celle d'origine qui était en parfait état... de plus, dans le kit, il n'y avait que des cales beaucoup plus fines ce qui aurait demandé à en mettre plusieurs et cette idée ne me convenait pas !)

Compte tenu des ces détails, avant de choisir les "bonnes épaisseurs", j'ai installé/désinstallé l'ensemble une bonne dizaine de fois en serrant les 2 paliers pour vérifier les jeux, la résistance à la main, puis ensuite à la clé dynamo en sortie de boulon du côté de l'arbre de transmission ! (La valeur d'1,8 kgm maxi de résistance à été trouvée dans les forum techniques de www.chevelle.com !).

J'ai aussi bien évidement badigeonné de graisse la couronne pour vérifier pendant ces phases de test , à quel niveau les dents étaient en contact, et j'ai pu constater que celles ci devaient être en contact sur une surface maximum sans aller non plus jusqu'au bout du "creux" entres chaque dent, (je me suis basé bien entendu sur les traces de frottement d'origine !).

6) COMPLÉMENT d'INFORMATION apportés par un autre membre du forum: L'idéal est bien sur de reprendre toutes les cotes de réglage,mais il faut du matos de métrologie (et même un gabarit spécial,je crois)
A partir du moment ou les pignons n'ont pas étés changés et / ou les cales d'épaisseur non plus, (ou alors remplacées par des cales neuves de même épaisseur), les jeux doivent être les mêmes qu'à l'origine (si les roulements neufs ont la même cote que les anciens...)

==> C'est juste mais à savoir que le pont est quand même une pièce qui à tournée et malgré sa faible usure visuelle, bien souvent il ne faudra pas se contenter de remettre les cales d'origine mais il faudra aussi compenser avec une ou deux rondelles de faibles épaisseurs, ce qui est le cas pour le miens.

7) Une dernière précision tout de même intéressante, lorsque vous aurez tout remonté sur l'auto, ou si vous souhaitez par exemple tester la "résistance" de rotation du pont sur une voiture en cas de doute, bruit ou vibration, il faut savoir que lorsque vous tournerez l'arbre de transmission à la main, (roues levée évidemment !), cette rotation sera plus résistante, plus dur dans un sens que dans l'autre et ceci est tout à fait normale dans le cas d'une boite automatique puisque ce sont les disques de celle-ci qui "freine" légèrement dans un sens !
******************************************************************************************************************************


Vous pouvez agrandir ces 2 images en cliquant dessus








Mise en place des axes de roue en veillant à bien lubrifier le joint spi sur son bord ainsi que le roulement intérieur.




Il faut dévisser la vis située en dessous du différentiel car elle va permettre de faire tomber l'axe de blocage des arbres de roues afin de mettre les 2 rondelles CLIPS de blocage.




Ici l'axe commence à tomber, mais je vous conseille de ne pas l'enlever complètement et de ne pas trop toucher aux pignon supérieur pour éviter qu'il ne se tire de son logement, cela m'est arrivé et c'est un peu contrariant à remettre en place !




Sur la droite vous pouvez voir l'arbre de roue qui commence à pointer son nez et comme l'axe n'est plus présent, il va pouvoir se décaler vers la gauche afin de glisser la rondelle CLIPS




Il faut juste appuyer avec la main sur l'arbre de roue vers la gauche, cela est vraiment simple !




Vous avez vu ??? c'est magique, voici la gorge prête à recevoir le CLIPS de blocage.




Le CLIPS est en place, il ne reste plus qu'à faire la même chose de l'autre côté (arbre de roue gauche), et juste pousser ensuite chaque arbre de roue vers l'extérieur ce qui va bloquer les rondelles CLIPS dans les creux des pignons, voila comment mes amis, les arbres de roues ne se tirent pas avec les roues dans un virage pris un peu "sport" LOL !!!)






Je vous montre sur cette photo où doit se situer l'arbre de roue une fois que l'on à tiré vers l'extérieur en bloquant le clip dans le creux du pignon




Remise en place de l'axe avec la vis de fixation en bas...inutile de vous dire que vous avez intérêt à ne pas oublier de très très bien la serrer !!!!




Voila le moment tellement attendu du chantier, je parle bien sur du moment ou je pose ce jolis "cover de pont" en aluminium polis, qui va bien dans l'esprit de ma Chevelle traitée "Street" !




Perso, je le trouve magnifique..pas vous ?




Avec 1 cm d'épaisseur par endroit c'est vraiment une très belle pièce de fonderie !




Ca brille n'est ce pas...mais ne cherchez pas ... vous n'arriverez pas à me voir !!!




Montage des ressorts avec les réhausseurs de 4 cm environs et une jolie vue d'ensemble.




Vivement le remontage de tout cela sur l'auto....


Date de création : 16/02/2009 @ 02:32
Dernière modification : 18/04/2012 @ 15:25
Catégorie : Phases de restauration
Page lue 16567 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 


Réaction n°2 

par violonbar le 14/03/2015 @ 22:11

Chapeau bas c'est du boulot de pro! ça fait plaisir de voir quelqu'un s'acharner avec passion, le reportage est très bien fait! J'envisage bientôt de restaurer ma DS 23IE et mettre le chassis à nu après démontage complet. Dans une précédente page tu parles de ton vérin ciseaux de fosse dont j'aimerais bien connaître la provenance, le type, la marque.... Je suis jaloux!
Merci

Réaction n°1 

par jc le 30/11/2014 @ 16:58

super commentaires super photos merci a toi.
Merci aussi à toi d'avoir pris le temps de lire mon article et d'y avoir laissé ce message...bonnes poignées de mains à toi...(Fabrice)
 
Recherche




Google 1
Annonces Googles 3
Google 2
Extra Free Box 0

Sondage
Quelle voiture américaine Sportive préférez vous ? (Votez 1 seule fois Merci d'avance)
 
Chevelle
Mustang
Camaro
Transam/Firebird
Nova
Corvette
Baracuda
Challenger
Charger
Gto
Résultats
Chevelle 66 2 portes ss
Meilleurcafe.Com

logo_cafe_160x120.jpg

Bataille Navale

L'amiral Micro, à la tête de sa terrible flotte, vous défie de venir le combattre. Relèverez-vous le défi?

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^