Chevelle.fr

[en]  Accueil  Téléchargements  Liens  Livre d'or  Forum Ma voiture Mes anciennes autos PT Cruiser ARTICLES de Chevelle.fr Chevelles Françaises
18) Le JOUR de la GROSSE Sortie de Betty

Phase De Restauration
*18* (Jour "J" pour la 1er GROSSE sortie de Betty, Une journée qui restera dans les Mémoires) *18*
 
(Le DIMANCHE 17 Mai 2009)
 
Vous avez encore besoin d'apaiser votre curiosité....et bien j'ai le plaisir de vous proposer la suite de mes aventures que je résumerais cette fois ci par ..."NO COMMENT"


Re-bonjour à tous, j'imagine que certains se demandent comment s'est passée ma première sortie réelle, "the SORTIE", une vraie de vraie avec des kilomètres défilant les uns derrière les autres et tout ce qui va avec...des accélérations, des virages, des bleds traversés, des montés d'adrénaline, des inquiétudes....bref que pourrais je bien vous raconter de sympathique...?

 

Je pourrais vous dire par exemple que j'ai pris un pied d'enfer, que l'auto à marché du feu de dieu, que mon moteur procure des sensations rares avec un son mélodieux, harmonieux...pour résumer, la sortie parfaite, celle qui vous marque à jamais, celle qui grave vos souvenirs jusqu'à la fin de votre vie et qui vous permettra de captiver l'attention de vos petits enfants lorsque vous leur conterez ces merveilleux moments passés....

ET BIEN...COMMENT VOUS DIRE....Heu.........que cela ne se passe que dans les films, que ce serait trop beau pour être vrai et que j'ai vraiment encore du mal à croire aujourd'hui que je puisse vive cela une jour...(je sais ce que vous pensez, pour l'instant c'est sans doute la colère qui parle, et des jours meilleurs m'attendent très certainement plus tard mais QUAND ???!)

Ce Dimanche 16 Mai, Oui mes amis, une journée MERVEILLEUSE...oui c'est exact mais plus précisément MERVEILLEUSEMENT MERDIQUE !!!

La poisse, la malchance, la chkoumoune, la guigne... vous connaissez ? Fatalitace quand tu nous tiens...me disait le beau père ce jour là ;ce dimanche n'était décidément pas encore celui ou je pourrais enfin prendre avec plaisir le volant de Betty car les galères se sont accumuler les unes après les autres...

 

Pour vous remettre dans le contexte, je venais de passer 3 jours à refaire énormément de choses, une multitude de détails en tous genres comme l'électricité, la mise au point, les finitions, la pose du pare choc, des clignotants, du compte tour, des banquettes arrières...bref tout était prêt...enfin presque...

Une position des plus inconfortable avec le sang qui monte à la tête..un enfer...mais très souvent un passage obligé !

 

C'est jolie n'est-ce pas ??? profitez de la photos car cela ne va pas durer !

 

Mon fils, Steven était aussi venu s'aventurer aux joies de la restauration électrique, seulement, avec ses 20 kgs sur mon épaule...bonjour les crampes !!!


Je m'aperçoit qu'une bougie est un peu desserrée, je la resserre et décide de vérifier toutes les autres; arrivée à la dernière, (cylindre n°8 devant le moteur au fond à gauche), je place ma petite clé « nervus » à 8 pans et ne fait pas attention au fait qu'elle est de travers à cause des 4 en 1 gênant le passage à cet endroit précis; verdict ? Je casse la bougie en 2 au niveau de la porcelaine...grosse colère et moment d'angoisse car je réalise à cet instant que je ne suis pas sur d'en avoir d'autres..je cherche presque un heure dans le garage et fini par en trouver une ancienne !

Ah...La c'est clair qu'elle va beaucoup moins bien MARCHER...CHEFFFF...Qu'est-ce qu'on fait Maintenant ?


OUF la sortie n'est donc pas compromise...je reprends mes esprit, (la pression redescend un peu), et décide de vérifier au mieux l'avance avant de sortir pour de bon l'auto, et je procède donc à quelques essai en accélérant jusqu'à environs 3500 tours lorsque, tout d'un coup, un bruit d'enfer, métallique, cinglant, explosant les oreilles de toutes les personnes présentes à proximité de l'auto, le genre de bruit qui vous glace le sang sur place rien qu'à l'idée des conséquences...je ne peux m'empêcher d'ailleurs, à ce moment là de penser que ma passion va s'arrêter du jour au lendemain car persuadé que mon moteur vient sans doute de rendre l'âme, (les finances ne me permettraient malheureusement pas de faire face à un coup dur comme celui là et me condamneraient obligatoirement à immobiliser l'auto pendant 2 ou 3 ans)...enfin comme vous pouvez sans doute l'imaginer...le pire me traverse l'esprit...

 

Bien sur, tout le monde à reculé devant ce bruit de dingue et quant à moi, j'ai sauté immédiatement sur la clé de contact pour tout arrêter...mais voilà, lorsque je sors de la Chevelle, je suis blanc comme un cachet d'aspirine, l'estomac dans les tripes et j'ai les idée noires...moi qui en temps normale bondit, jure pour un rien, peste au moindre tracas ou bobos...la quetchi...nada...j'arrive à peine à articuler le moindre mot...je suis comme une pile électrique vide...je pense au fond de moi à toutes ces années de boulot, tous ces efforts fournis, ces privations pour arriver au bout de ce projet..et voilà que tout me semble perdu !

 

Mon pote Bruce, qui était situé juste devant le moteur, ne fait qu'attiser mes crainte en m'annonçant « j'ai vu des jets de poussière métallique »... « comme une poussière grise vers le moteur » !

 

J'arrive devant la chevelle et dans un premier temps je ne comprends pas vraiment ce qu'il s'est réellement passé et pour cause...vous comprendrez par la suite !

Comment transformer une belle après midi de sortie potentielle en CAUCHEMARD ????

 

 

Pour commencer, le Fan Schroud d'adaptation, chromé, (ce qui entoure l'hélice et qui est sensé canaliser la chaleur pour l'extraire du radiateur), est tordu, vrillé, explosé quoi..il est carrément remonté sur le radiateur et à fait un demi tour sur lui même...les fixations en plastique et même celles en métal sont arrachées et je comprend rapidement que l'hélice est venu frotté et broyée l'ensemble mais comment est-ce possible ?


Regardez l'épaisseur du métal du Fan Schroud accessoire, ca n'est quand même pas rien pour tordre cela...mais face à une hélice en métal lancée à 3500 tours/minutes, il avait peu de chance !


Voici l'hélice après sa spectaculaire et bruyante sortie de scène !

 

 

 

Cherchez un peu les gars....quand Même...vous ne voulez tout de même pas que l'on vous mâche tout le boulot ??? NON MAIS ??? "---------------------------------------------------------------------------" ????

Une idée ? Bon allez je vous aide...

C'est en démontant...heu plus précisément en « arrachant le Fan Schroud » que je vais réaliser l'étendue des dégâts car si l'hélice est complètement vrillée et tordue, le Fan Schroud à décidé de finir ses jours en beauté en s' explosant dans ce magnifique radiateur de type racing, en aluminium, que j'avais payé la bagatelle de 380 euros, somme sur laquelle je viens de m'asseoir profondément !

 Le radiateur est creuvé sur prêt de 10 cms de haut et le faisceau à vraiment prix un coup important !


Vous vous en doutez à ce moment là j'ai la rage au fond de moi mais aussi le désespoir, l'envie de tout vendre, de tout plaquer, d'arrêter ces conneries, d'arrêter de m'user la santé et le porte feuille en acceptant une bonne fois pour toute d'admettre que je n'ai pas les reins assez solide, financièrement parlant, pour continuer...bref je craque, j'en ai marre, je suis écoeuré, certains potes roulent depuis des années et moi je n'y arrive pas...j'ai la haine, pas contre eux bien sur mais contre ce putain de destin...

 

Si beaucoup d'entre vous pourront comprendre ce moment de détresse, d'autre peuvent penser que c'est exagéré mais c'est bien réel, tous ces sentiments m'ont traversés l'esprit car c'est encore un coup dur et une entrave à la remise en route de Betty surtout lorsque l'on s'y prépare depuis si longtemps !

 

Mais voilà, que s'est il bien passé pour qu'il m'arrive cette galère ? Je regarde d'un peu plus prêt et la je découvre un chiffon, de couleur noir, enroulé autours de l'axe de l'hélice et comprend que c'est lui qui est venu accrocher le Fan Schroud par le bas...et la ma rage fait place à l'incompréhension car nous étions trois devant le moteur avant de démarrer et personne n'a rien vu, comment est-ce possible, je n'y crois pas !


Vous voulez savoir le COMBLE de cette histoire de fou ??? c'est que le chiffon est toujours en quasi "parfait et qu'il est prêt à me remettre le Dawa dans le moteur...même pas déchiré, "même pas mal le chiffon" !


Après quelques instants, je fini par me souvenir que la veille, j'avais fait un nettoyage par le dessous en étant dans la fosse, pour essuyer quelques traces d'huile du aux caches culbuteurs légèrement desserrés et j'avais peut-être laissé ce chiffon à proximité du dessous du moteur...

Aussi, je veux bien assumer et reconnaître cette erreur mais il faut quand admettre quelque part que je n'ai vraiment pas eu de chance sur ce coup là car comment imaginer qu'un truc pareil aurait pu se produire ?

  • Le chiffon n'est pas tombé par le dessus suite à un oublie mais à été aspiré par le bas !

  • Il ne s'est même pas déchiré, c'est costaud ces merdes la !

  • Il a trouvé le moyen d'agripper le Fan Schroud par le bas et n'a pas été éjecté

  • Et pour fini le Fan Schroud vient se planter direct dans le radiateur plutôt que de se plier dans n'importe qu'elle sens...C'est la poisse !

     

Bien entendu,dés le lendemain je tournais la page vers de meilleurs sentiments en reprenant du poil de la bête si je peux dire, mais j'avais tellement bossé sur cette auto depuis quelques semaines qu'il m'a fallu vraiment prendre sur moi pour accepter ....l' inacceptables !

Que fait on maintenant ? Et bien moi qui habituellement ne supporte pas le fait de devoir de l'argent à mes amis proches ou à ma famille, et bien j'ai exceptionnellement accepté de m'endetter un peu auprès de mon beau père Alain et auprès de mon Meilleur ami Bruce, d'une somme de 400 euros, (chacun 200), car ils m'ont tout simplement fait rapidement comprendre que si je n'acceptais pas cette aide pour préserver ma fierté, je risquais d'attendre au moins 6 mois pour pouvoir réunir la somme et recommencer à sortir cette chevelle...force est de constater qu'ils avaient entièrement raison, voilà pourquoi j'ai accepté ce geste qui me touche profondément...merci à eux !

Mon second radiateur n'a heureusement pas été touché car je l'avais fixé récement avec ses propres fixations indépendante du gros radiateur d'eau.



 

Mon moteur dans l'attente de ses pièces afin de tourner rapidement la page de ce mauvais chapitre

 

 

Je vais donc vous montrer les pièces que j'ai commandées aux USA pour remettre tout cela en état de marche !

Dans un premier temps voici le radiateur qui n'est certes, pas du même acabit que celui qui a été endommagé, (ce dernier était un radiateur de type racing, relativement large et conçu pour encaisser pas mal de watt !), présente l'avantage d'avoir des pattes de fixations devant et derrière, à l'image du radiateur d'origine de la Chevelle, et cela va donc me permettre de fixer un Fan Schroud de reproduction comme à l'origine, (en commande aussi actuellement), qui devrait permettre une extraction d'air chaud optimale, ce qui n'était pas le cas auparavant !


Le radiateur en aluminium de forme plus typique à l'origine...je vais devoir encore le briquer...que voulez vous avec l'alu je ne resiste pas...

 

 

 


J'ai bien sur commandé aussi une très belle hélice composée de 7 pales, toujours de forme « type origine », et j'en ais aussi profité pour acheter une poulie de pompe à eau en alu, à double gorges,, une bobine Mallory genre "MAOUSSEQUIENVOI"  (55000 volts), mais aussi 8 bougies identiques aux miennes...(on ne m'y reprendra plus...et TOC !).



 

 

 

Et pour finir, je me devais de m'équiper d'une bonne lampe stroboscopique afin de pouvoir par la suite faire des réglàges précis sur mon moteur qui demandera de nombreuses phases d'essais routier !

(Celle-ci donne le nombre de tours du moteur en même qu'elle indique le calage avec un valeur de 0 à 60°).




Date de création : 24/05/2009 @ 02:11
Dernière modification : 20/12/2011 @ 03:24
Catégorie : Phases de restauration
Page lue 11499 fois

up Haut up

ARTICLES DE www.CHEVELLE.Fr
 


Site propulsé par GuppY - © 2004-2007 - Licence Libre CeCILL
Document généré en 0.02 seconde